Irak: 14 membres des forces kurdes tués lors de combats contre des jihadistes

Des membres des forces kurdes prennent position pour combattre des jihadistes de l'EI, le 29 juin 2014 à Bashir près de Kirkouk [Karim Sahib / AFP/Archives] Des membres des forces kurdes prennent position pour combattre des jihadistes de l'EI, le 29 juin 2014 à Bashir près de Kirkouk [Karim Sahib / AFP/Archives]

Les forces kurdes ont repoussé une attaque de jihadistes contre une installation pétrolière et un barrage près de Mossoul, dans le nord de l'Irak, à la faveur de violents combats qui ont fait 14 morts dans leurs rangs, ont indiqué samedi des sources kurdes.

Le groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI), qui contrôle depuis le 10 juin la ville de Mossoul, a attaqué vendredi "un poste des Peshmergas (forces kurdes) à Zoumar et des combats féroces ont éclaté", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK).

Il a fait état de 14 Peshmergas tués, un bilan confirmé par un haut officier.

Le responsable de l'UPK a assuré que les forces kurdes avaient tué une centaine de combattants de l'EI et en avaient fait 38 prisonniers, au cours des affrontements qui ont duré plusieurs heures.

Zoumar est un avant-poste majoritairement kurde au nord-ouest de Mossoul, qui était sous l'autorité du gouvernement fédéral avant que les Peshmergas en prennent le contrôle en juin.

L'EI s'est emparé de larges pans de territoires dans le nord et l'ouest de l'Irak à la faveur d'une offensive fulgurante lancée le 9 juin, qui s'est traduite par une véritable débandade des forces irakiennes.

Les Peshmergas ont profité du retrait de ces dernières pour prendre le contrôle de secteurs que la région autonome du Kurdistan irakien convoitait de longue date.

Vous aimerez aussi

Les légionnaires français, troupes d'élite de nos armées
Forces françaises Le quotidien des légionnaires en Irak
Des jeunes irakiens manifestent devant l'entrée d'un champ pétrolier gardé par des soldats, le 14 juillet 2018 à Al-Qournah, dans la province de Bassora (sud) [Haidar MOHAMMED ALI / AFP]
Moyen-orient Deux morts en Irak dans un mouvement de grogne sociale qui s'étend
Des protestataires brûlent des pneus lors d'une manifestation à Bassora dans le sud de l'Irak, contre le chômage,le 12 juillet 2018  [Haidar MOHAMMED ALI / AFP]
contestation Les manifestations s'étendent dans le sud de l'Irak

Ailleurs sur le web

Derniers articles