69e anniversaire du bombardement d'Hiroshima

Une femme marche près de bouquets de fleurs déposés en hommage aux victimes de la bombe atomique lancée en 1945 à Hiroshima le 6 août 2014 [Toru Yamanaka / AFP] Une femme marche près de bouquets de fleurs déposés en hommage aux victimes de la bombe atomique lancée en 1945 à Hiroshima le 6 août 2014 [Toru Yamanaka / AFP]

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées mercredi matin à Hiroshima pour marquer le 69e anniversaire du lancement de la première bombe atomique de l'Histoire qui avait ravagé cette ville de l'ouest du Japon.

Quelques survivants, des parents de victimes, des responsables gouvernementaux ainsi que des délégations étrangères se sont figés à 08H15 (23H15 GMT) lorsqu'a retenti une cloche donnant le signal d'une minute de silence, à l'heure précise où, le 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay avait largué la bombe qui avait transformé la ville en un enfer nucléaire.

140.000 personnes trouvèrent la mort soit immédiatement, soit du fait de l'exposition aux radiations, entre le moment du largage de la bombe et le mois de décembre suivant.

Le bombardement d'Hiroshima avait été suivi par celui de Nagasaki (sud-ouest) le 9 août, qui avait fait plus de 70.000 morts. Ces attaques avaient précipité la capitulation du Japon et la fin de la Deuxième guerre mondiale, le 15 août 1945.

Militant inlassable contre l'armement nucléaire, le maire d'Hiroshima, Kazumi Matsui, a appelé le président américain Barack Obama "et tous les dirigeants des nations possédant l'arme nucléaire à "venir visiter les villes de la bombe A le plus vite possible".

"Si vous le faites, vous serez convaincus que les armes nucléaires sont le mal absolu et qu'il ne doit plus être permis qu'elles existent", a poursuivi l'édile.

Le maire en a également profité pour critiquer le Premier ministre japonais Shinzo Abe qui début juillet à "réinterprété" la Constitution pacifiste du pays pour permettre aux forces nippones de participer à des opérations militaires extérieures.

L'article 9 de la Constitution de 1947 consacre le pacifisme du Japon et la renonciation "à jamais" à la guerre.

"Notre gouvernement devrait accepter le fait que pendant 69 ans nous avons évité la guerre justement grâce au noble pacifisme de la Constitution", a plaidé Mazuo Matsui.

Hasard de l'histoire: selon la presse américaine, le dernier membre de l'équipage de l'Enola Gay, Theodore van Kirk, est décédé à l'âge de 93 ans et a été enterré le 5 août.

Vous aimerez aussi

Corée du Sud Une star du groupe de K-Pop BTS arbore un t-shirt célébrant le bombardement d'Hiroshima
Des personnes assistent à une cérémonie de commémoration, 73 ans après le bombardement atomique d'Hiroshima, le 6 août 2018 à Hiroshima [JIJI PRESS / JIJI PRESS/AFP]
Seconde guerre mondiale 73 ans après, le Japon se souvient du bombardement atomique d'Hiroshima
Le dôme de la Bombe Atomique, mémorial de la paix à Hiroshima, pris en photo le 6 août 2017 [STR / JIJI PRESS/AFP/Archives]
Prix Nobel Une survivante d'Hiroshima acceptera le Nobel de la Paix pour l'ICAN

Ailleurs sur le web

Derniers articles