Afghanistan: les Etats-Unis ont tué des milliers de civils sans procès, selon Amnesty

Des Afghans manifestent le 16 septembre 2012 contre l'intervention des forces de l'Otan à la suite d'un bombardement au cours duquel 8 femmes ont trouvé la mort [waseem Nikzad / AFP/Archives] Des Afghans manifestent le 16 septembre 2012 contre l'intervention des forces de l'Otan à la suite d'un bombardement au cours duquel 8 femmes ont trouvé la mort [waseem Nikzad / AFP/Archives]

Les forces américaines ont tué des milliers de civils afghans sans être poursuivies ni avoir donné des compensations à leurs familles, dénonce lundi Amnesty international dans un rapport cinglant à quelques mois du départ de l'Otan du pays.

L'organisation de défense des droits de l'Homme dit y avoir rassemblé des preuves "de l'échec profond du système de justice américain" qui "cimente une culture de l'impunité" pour ses troupes qui ont tué des civils en Afghanistan, où elles sont déployées depuis la chute du régime des talibans à la fin 2001.

Le président afghan Hamid Karzaï a souvent dénoncé les victimes civiles des bombardements de la force de l'Otan (Isaf), à majorité américaine. Cette dernière répond invariablement qu'elle prend ces accusations au sérieux et enquête sur chacune.

Plusieurs milliers de civils ont ainsi péri depuis 2001, note Amnesty à partir de plusieurs sources, dont les rapports de l'ONU.

Pour ce rapport, Amnesty dit avoir interrogé 125 Afghans détenteurs d'informations de première main sur 16 bombardements qui ont fait des victimes civiles, et rassemblé des informations sur une centaine d'autres depuis 2007.

"Après chaque événement où des civils ont été tués par des forces américaines" et où il y a "des preuves crédibles" en ce sens, les Américains devraient "s'assurer que les suspects sont poursuivis en justice", souligne Amnesty dans de rapport intitulé "Laissés dans l'ignorance" ("Left in the dark").

Interrogée lundi sur ce rapport, l'Isaf a renvoyé l'AFP sur le département américain de la Défense.

Près de 45.000 soldats étrangers, dont 30.000 Américains, sont actuellement déployés en Afghanistan, après un pic de 150.000 en 2012, pour soutenir le gouvernement de Kaboul face à la rébellion islamiste menée par les talibans.

Les Etats-Unis prévoient de laisser dans le pays une force résiduelle de 10.000 hommes, si un accord en ce sens est signé avec le gouvernement afghan, après le retrait du reste des forces de l'Isaf prévu à la fin de cette année.

À suivre aussi

Une victime d'un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, qui a fait des dizaines de morts le 18 octobre 2019 [NOORULLAH SHIRZADA / AFP]
Terrorisme Afghanistan : 62 morts lors d'un attentat dans une mosquée
Une responsable de la commission électorale en Afghanistan vide une urne pour le comptage des voix après la fermeture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle, le 28 septembre 2019 [HOSHANG HASHIMI / AFP]
Moyen-orient Une présidentielle afghane sans gros incident mais avec une forte abstention
Le site d'un attentat suicide commis le 17 septembre 2019 lors d'un meeting électoral du président afghan Ashraf Ghani à Charikar, province de Parwan [ABDUL SHAHMIM TANHA / AFP]
Conflit Afghanistan : double attentat pendant la campagne électorale, au moins 48 morts

Ailleurs sur le web

Derniers articles