Portugal : l'opposition ne réformera pas la sécurité sociale avec le gouvernement

Le chef de l'opposition socialiste portugaise Antonio José Seguro le 25 mai 2014 à Lisbonne [Miguel Riopa  / AFP/Archives] Le chef de l'opposition socialiste portugaise Antonio José Seguro le 25 mai 2014 à Lisbonne [Miguel Riopa / AFP/Archives]

Le chef de l'opposition socialiste portugaise Antonio José Seguro a refusé, samedi, une proposition du Premier ministre de négocier une réforme de la sécurité sociale qui serait mise en oeuvre par le vainqueur des prochaines élections.

Le Parti socialiste portugais présentera son propre projet "avant les élections législatives" de 2015 a affirmé son secrétaire général lors d'une conférence de presse à Sines (sud).

Le Premier ministre de centre droit, Pedro Passos Coelho, avait lancé vendredi un appel à l'opposition pour trouver une solution commune, soulignant que la réforme de la sécurité sociale était un "problème national".

M. Passos Coelho avait annoncé un peu plus tôt renoncer à présenter de nouvelles mesures en matière de retraite, au lendemain du rejet par la Cour constitutionnelle d'une taxe sur les pensions.

Jeudi, la plus haute juridiction portugaise avait retoqué un projet de loi qui devait entrer en vigueur en 2015 et pérenniser les coupes dans les pensions de retraite déjà appliquées dans le cadre du plan d'aide international dont le Portugal a bénéficié jusqu'en mai dernier.

Cette taxe de 2% à 3,5% sur les pensions à partir de 1.000 euros, censée rapporter 372 millions d'euros l'an prochain, a été rejetée car elle n'était "pas intégrée au sein d'une réforme structurelle cohérente assurant l'équité entre générations", avait expliqué le tribunal.

La plus haute instance judiciaire du pays avait en revanche validé des réductions dans les salaires des fonctionnaires supérieurs à 1.500 euros jusqu'à fin 2015, tout en les considérant anticonstitutionnelles à partir de 2016.

Vous aimerez aussi

Dinosaures en balade Dino Park de Lourinhã
Paléontologie Le Dino Park de Lourinhã au Portugal, la «capitale du dinosaure»
Un musée du bonheur ouvre au Portugal
Insolite Un musée «du bonheur» au Portugal
Le sculpteur britannique Anish Kapoor devant son oeuvre "Sky Mirror" lors de la présentation de l'exposition "Anish Kapoor: œuvres, pensées, expériences", le 6 juillet 2018 dans le parc de la Fondation Serralves, à Port, au Portugal [MIGUEL RIOPA / AFP]
Culture A Porto, le parc de Serralves s'ouvre à la monumentalité d'Anish Kapoor

Ailleurs sur le web

Derniers articles