Ukraine: "discussion difficile" à Berlin, mais "des progrès" déclare Steinmeier

Les ministres ukrainien Pavlo Klimkin, français Laurent Fabius, allemand Frank-Walter Steinmeier et russe Sergei Lavrov le 17 août 2014 à Berlin [Tobias Schwarz  / AFP] Les ministres ukrainien Pavlo Klimkin, français Laurent Fabius, allemand Frank-Walter Steinmeier et russe Sergei Lavrov le 17 août 2014 à Berlin [Tobias Schwarz / AFP]

La discussion quadripartite entre ministres des Affaires étrangères à Berlin dimanche sur l'Ukraine a été "difficile", a déclaré à son issue l'hôte allemand Frank-Walter Steinmeier, faisant tout de même état de "progrès".

"Une discussion difficile mais je crois et j'espère que nous avons fait des progrès sur certains points", a déclaré M. Steinmeier à l'issue de cinq heures de discussions avec ses homologues ukrainien Pavlo Klimkine, russe Sergueï Lavrov et français Laurent Fabius. Il n'a pas précisé sur quels points portaient les progrès en question.

De source diplomatique française, on indiquait que "malgré le climat difficile, des progrès ont été enregistrés", sans plus de précisions.

Les participants vont rendre compte de la rencontre à leurs chefs de gouvernement respectifs, a précisé M. Steinmeier, et il pourrait être décidé lundi ou mardi "sous quelle forme nous poursuivons la discussion d'aujourd'hui". "L'objectif reste de faire notre possible pour contribuer à ce que les armes se taisent enfin en Ukraine, et éviter de faire d'autres victimes", a-t-il ajouté.

En amont de la réunion, le diplomate allemand, très engagé aux côtés de la chancelière Angela Merkel pour tenter de trouver une issue au conflit, avait espéré pouvoir définir une ébauche de feuille de route vers un cessez-le-feu, tout en reconnaissant que les parties étaient "loin d'une solution politique".

Vous aimerez aussi

Le président russe Vladimir Poutine intervient devant les ambassadeurs de Russie réunis à Moscou, le 19 juillet 2018 [SERGEI KARPUKHIN / POOL/AFP]
Russie Poutine dénonce des «forces» aux Etats-Unis «prêtes à sacrifier» les relations avec Moscou
Un soldat turc en faction devant l'entrée du tribunal d'Aliaga dans l'ouest de la Turquie, durant le procès du pasteur américain Andrew Brunson le 18 juillet 2018 [OZAN KOSE / AFP]
Diplomatie La Turquie maintient en détention le pasteur américain Brunson
Poignée de main entre Donald Trump et Vladimir Poutine le 16 juillet 2018 à Helsinki [Aleksey Nikolskyi / SPUTNIK/AFP]
Etats-Unis Trump vante, malgré tout, le «succès» de son sommet avec Poutine

Ailleurs sur le web

Derniers articles