Irak : Le HCR va envoyer de l'aide

Des membres de la communauté yazidie réfugiés sous un pont après l'attaque de Sinjar menée par l'Etat Islamique le 17 aout 2014, en banlieue de la ville kurde de Dohuk [Ahmad Al-Rubaye / AFP] Des membres de la communauté yazidie réfugiés sous un pont après l'attaque de Sinjar menée par l'Etat Islamique le 17 aout 2014, en banlieue de la ville kurde de Dohuk [Ahmad Al-Rubaye / AFP]

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi la mise sur pied d'une importante opération d'aide humanitaire dans le nord de l'Irak pour venir en aide à un demi-million de déplacés.

"Face à la détérioration de la situation dans le nord de l'Irak, le HCR lance cette semaine une de ses plus importantes opérations de soutien pour aider près d'un demi-million de personnes qui ont été forcées de fuir leur foyer", a déclaré un porte-parole de l'organisation basée à Genève, Adrian Edwards.

Cette opération d'envergure, par voies aérienne, maritime et routière commencera mercredi, a-t-il précisé.

Un pont aérien d'aide humanitaire sera ainsi établi entre Aqaba en Jordanie et Erbil en Irak. En outre, le HCR va acheminer l'aide grâce à des convois terrestres venant de Turquie et Jordanie. Enfin, de l'aide sera envoyée par mer et terre depuis Dubaï via l'Iran, a expliqué M. Edwards.

Quelque 3.300 tentes, 20.000 couvertures en plastique, 18.500 kits d'ustensiles de cuisine et 16.5000 jerricans seront envoyés dans un premier temps.

Le principal objectif de cette opération qui devrait durer une dizaine de jours est d'améliorer les conditions de vie des déplacés, en particulier de ceux qui se sont retrouvés sans abris ou maison, a indiqué le porte-parole soulignant l'importance de répondre aux besoins urgents.

A ce jour, le HCR estime à 1,2 million le nombre d'Irakiens déplacés par les combats en 2014 en Irak.

 

À suivre aussi

L'église Notre-Dame-de-l'Heure a été détruite par Daesh en 2016
Moyen-orient Noura El Kaabi, ministre de la Culture émiratie : «Rendre à Mossoul son esprit est une responsabilité globale»
De gauche à droite, des manifestations et rassemblements au Liban, en Irak et en Iran
Crise Irak, Liban, Iran... quand les populations du Moyen-Orient se soulèvent
Manifestation contre le pouvoir, à Bagdad le 7 novembre 2019 [AHMAD AL-RUBAYE / AFP]
Irak Les forces irakiennes reprennent trois ponts de Bagdad aux manifestants

Ailleurs sur le web

Derniers articles