Irak: attentat suicide contre un QG des renseignements, 2 morts

Un policier irakien contrôle une voiture à Bagdad, le 16 décembre 2013 [Ali al-Saadi / AFP/Archives] Un policier irakien contrôle une voiture à Bagdad, le 16 décembre 2013 [Ali al-Saadi / AFP/Archives]

Au moins deux personnes ont péri samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre le QG des renseignements du ministère de l'Intérieur dans le centre de Bagdad, ont rapporté des responsables de sécurité.

L'explosion survenue à la mi-journée a également fait huit blessés, selon ces sources.

les bâtiments du quartier général sont protégés par des murs de béton, mais les gardes postés à l'entrée du complexe, sur une intersection très fréquentée, constituent une cible facile pour les assaillants.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque mais ce type d'attentat est régulièrement le fait d'insurgés sunnites en Irak, notamment ceux du groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI).

Le 9 juin, ce groupe a lancé une offensive fulgurante au nord, à l'ouest et à l'est de Bagdad s'emparant de larges pans de territoire face à une armée en déroute dans un pays miné par des années de violences et de divisions, et poussant à la fuite des centaines de milliers de personnes.

Les forces kurdes, appuyées par des frappes aériennes américaines depuis le 8 août, tentent non sans grande peine de reprendre aux jihadistes les régions conquises au nord de Bagdad.

Vous aimerez aussi

Des membres de la minorité yazidie en Irak cherchent des preuves pouvant leur permettre de retrouver des proches disparus ou tués par le groupe Etat islamique (EI), dans un charnier près du village de Sinuni, dans la région de Sinjar (nord-ouest), le 3 février 2015 [Safin HAMED / AFP/Archives]
Conflit Daesh a laissé derrière lui plus de 200 charniers en Irak, selon l'ONU
Culture Irak : religion et poésie en harmonie
Prix Nobel Prix Nobel de la Paix : quand Nadia Murad racontait son calvaire d'esclave sexuelle de Daesh

Ailleurs sur le web

Derniers articles