Les Kurdes progressent en Irak

Des kurdes se positionnent le 24 août 2014 autour de Kirkouk, au nord de l'Irak  [Marwan Ibrahim / AFP] Des kurdes se positionnent le 24 août 2014 autour de Kirkouk, au nord de l'Irak [Marwan Ibrahim / AFP]

Les forces kurdes irakiennes gagnent du terrain lundi en Irak sur les jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui ont en revanche enregistré une importante victoire en Syrie voisine en s'emparant d'un aéroport militaire stratégique.

 

Washington, qui a mené depuis le 8 août plus de 90 frappes contre l'EI dans le nord de l'Irak, reste de son côté déterminé à poursuivre ses raids, menaçant d'étendre son intervention à la Syrie.

Le gouvernement irakien fait face depuis le 9 juin à une offensive de l'EI, un groupe sunnite extrémiste qui s'est emparé de territoires dans cinq provinces du pays, entraînant la fuite de dizaines de milliers de personnes.

Les forces kurdes peshmergas, appuyées par l'aviation irakienne, ont réussi lundi à reprendre trois villages au nord-est de Bagdad, dans la province de Diyala, ainsi que l'une des routes principales utilisées par l'EI pour transporter combattants, matériel et vivres.

Les troupes kurdes sont en outre sur le point de contrôler toutes les entrées de la ville de Jalawla, qu'elles cherchent à reprendre à l'EI depuis deux semaines.

"Jalawla est stratégique car c'est une porte d'entrée pour Bagdad" a déclaré à l'AFP Shirko Merwais, haut responsable d'un parti politique kurde.

L'Irak "mène des frappes aériennes et les peshmergas (...) des combats au sol", a-t-il ajouté.

 

'Coopération historique' 

"Au début, la coordination entre les peshmergas et le gouvernement irakien était faible, mais maintenant que le danger que représente d'EI est devenu plus important, elle est bien meilleure", a-t-il souligné.

Bagdad a décidé début août d'appuyer la contre-offensive des peshmergas, un mouvement rare de coopération illustrant la gravité de la situation.

Une photo diffusée sur le compte Twitter d'Al-Baraka montre des combattants de l'Etat islamique le 11 juin 2014  [- / Albaraka News/AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Une photo diffusée sur le compte Twitter d'Al-Baraka montre des combattants de l'Etat islamique le 11 juin 2014

Suite à un entretien téléphonique, le vice-président américain Joe Biden et le chef des Kurdes Massoud Barzani "ont convenu de l'importance de continuer la coopération historique en cours entre les peshmergas et les forces de sécurité irakiennes", a déclaré la Maison Blanche dimanche.

Les Kurdes, toujours soutenus par l'aviation irakienne, ont également réussi à repousser deux assauts sur la ville majoritairement chiite de Touz Khourmatou, à 175 km au nord de Bagdad, après avoir repris dimanche la zone de Qaraj, au sud-est de Mossoul (nord), première ville tombée aux mains des insurgés le 10 juin et leur place forte depuis.

 

L'EI progresse en Syrie

De l'autre côté de la frontière, en Syrie, l'EI a en revanche enregistré une importante victoire en prenant dimanche l'aéroport de Tabqa, dernier bastion du régime de Bachar al-Assad dans la province septentrionale de Raqa.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état de 541 morts, dont 170 soldats tués pour la seule journée de dimanche, depuis le lancement mardi de l'assaut des jihadistes contre l'aéroport.

L'EI, qui affronte en Syrie à la fois les rebelles et le régime de Bachar al-Assad, a proclamé fin juin un "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles