Le pape François en danger ?

Le pape François s'adressant à la presse dans l'avion qui le ramène à Rome après cinq jours de visite en Corée du Sud, en août dernier. [[VINCENZO PINTO / AFP]]

Alors qu’il se rend le 21 septembre en Albanie, pays musulman, le pape François pourrait être l'objet de menaces sérieuses. Selon l’ambassadeur irakien au Vatican, Habeeb Al Sadr, le Souverain Pontife pourrait être en effet une cible pour l'Etat Islamique.

 

C’est au journal italien La Nazione que l’ambassadeur irakien s'est confié. "Ce que l’EI a déclaré est clair. Ils veulent tuer le pape. Les menaces contre le pape sont crédibles (...). Je pense qu’ils essayeront de l’atteindre pendant ses voyages, ou même à Rome, parce qu’il y a des membres de l’EI qui ne sont pas Arabes, mais Canadiens, Américains, Français, Britanniques ou Italiens. Ce groupe de criminels ne se contente pas de menacer".

Selon Habeeb Al Sadr, "Daech" aurait diffusé ces menaces après les prises de positions du pape en faveur de la constitution d'une coalition internationale destinée à secourir les minorités menacées dans les zones contrôlées par l'Etat Islamique.

 

Le Vatican réservé

Aucun changement n’est prévu en terme d’itinéraire et de sécurité lors du voyage du pape en Albanie. Selon le porte-parole du Vatican, le Père Federico Lombardi, "Il n’y a pas de menaces particulières ou de risques qui pourraient changer le comportement du pape ou la manière dont son voyage est organisé".

Le pape célèbrera la messe sur la place principale de la capitale albanaise, Tirana, ce dimanche, et circulera comme convenu dans sa Jeep ouverte

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles