Le Drian : l'opération en Irak est "remplie de succès"

Les Rafale français ont effectué leurs premières frappes en Irak. Les Rafale français ont effectué leurs premières frappes en Irak. [JEAN-LUC BRUNET / ECPAD / AFP]

Quelques heures après les premières frappes aériennes françaises en Irak contre les positions de l'Etat islamique, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé que l'opération était "remplie de succès".

 

L'opération est "remplie de succès", a déclaré Jean-Yves Le Drian, soulignant que "c'est aussi la sécurité de la France qui est en jeu" dans la décision qui a été prise.

"Il s'agit de la sécurité de la zone et de notre sécurité parce que, ce terrorisme-là, il est encore plus inédit que les autres, parce qu'il allie la barbarie, l'efficacité, l'internationalisme, la volonté d'expansion et la volonté de domination encore plus que d'autres", a insisté le ministre. "Donc on aide l'Irak mais on s'aide nous-mêmes dans cette opération".

Jean-Yves Le Drian, qui s'exprimait après avoir assisté à la commémoration des 70 ans de la libération de Brest, a félicité "les aviateurs qui ont conduit avec beaucoup de professionnalisme" l'opération.

 

Nouvelles frappes

Interrogé sur la présence de l'armée française sur plusieurs théâtres d'opération en même temps, il a souligné que "la France a une grande armée, et une des missions de cette armée, c'est l'intervention de prévention et l'intervention de sécurité".

Sur la possibilité de nouvelles frappes, Jean-Yves Le Drian a expliqué: "L'objectif de cette opération est d'affaiblir Daech (acronyme arabe de l'État islamique) et de faire en sorte que les forces irakiennes permettent à l'État irakien de retrouver son intégrité et sa légitimité. Ça ne se fait pas en une fois".

"Le président de la République a fixé les règles: pas de forces terrestres au sol et pas d'intervention en Syrie", a-t-il également rappelé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles