Irak : les Rafale français en mission de reconnaissance

Deux avions de combat Rafale de l’armée de l’Air. [ECPAD / EMA /ARMEE DE L'AIR / AFP]

Deux avions Rafale ont conduit samedi matin une nouvelle mission d'appui aérien en Irak, sans procéder à des frappes contre des objectifs du groupe Etat islamique, a annoncé à Paris le ministère de la Défense.

 

Armés de bombes GBU12 de 250 kg, les Rafale ont "survolé le nord-ouest de Bagdad durant près de deux heures. Aucune frappe n'a été effectuée au cours de ce vol", précise sur son site l'état-major des armées. Ils étaient soutenus par un avion ravitailleur C135-FR.

Ce vol s'inscrivait dans le cadre d'une mission de recherche de cibles. "Il s'agit pour les équipages de se tenir prêts à assurer des frappes en cas d'identification de cibles d'opportunité au sol", souligne l'état-major.

La mission s'est déroulée "en contact permanent avec le centre opérationnel aérien américain d'Al Udeid, au Qatar, chargé de la coordination des moyens engagés" dans la zone.

"Ces missions, qu'elles soient orientées vers des cibles d'opportunité ou prédéfinies, visent à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech" (un des acronymes arabes de l'EI), poursuit l'état-major.

Les chasseurs français avaient lancé vendredi leurs premiers raids contre des positions du groupe EI dans le nord de l'Irak, détruisant un dépôt logistique dans la région de Mossoul. Les appareils français partent pour ces missions de la base d'Al Dhafra, aux Emirats arabes unis, où sont stationnés six Rafale.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles