Les tabloïds au coeur d'un nouveau scandale au Royaume-Uni

Le ministre avait envoyé des photos de lui "sexuellement explicites" à un journaliste se faisant passer pour une sympathisante politique.[AFP]

Une nouvelle affaire impliquant les tabloïds secoue le Royau­me-Uni. En cause, les méthodes employées par le Sunday Mirror pour piéger un membre du gouvernement. 

 

Une journaliste s’est fait passer pour une jeune admiratrice auprès du ministre de la Société civile, Brooks Newmark, via un faux profil sur Twitter.

La fausse «groupie» et le ministre ont ensuite échangé messages et photos via l’application WhatsApp, jusqu’à ce que ce dernier envoie un cliché «explicite» à son interlocutrice. La journaliste s’est ensuite empressée de relayer le contenu des messages échangés dans un article publié dimanche, provoquant la démission du ministre.

Mais l’affaire a provoqué une levée de boucliers contre le Sunday Mirror, alors que l’opinion reste marquée par l’affaire du News of The World, en 2011. Des journalistes avaient alors mis sur écoute les téléphones de célébrités et de victimes de faits divers très médiatisés, dans le but d’obtenir des scoops. 

À suivre aussi

Justice Royaume-Uni : une mère reconnue coupable d'avoir causé la mort de son fils par overdose médicamenteuse
Archéologie Royaume-Uni : un bouclier celte de plus de 2000 ans a été retrouvé dans une tombe
Royaume-Uni : victoire écrasante des conservateurs de Boris Johnson aux législatives anticipées
Royaume-Uni La victoire des conservateurs de Boris Johnson aux législatives britanniques relance le débat sur l'indépendance de l'Écosse

Ailleurs sur le web

Derniers articles