Hong Kong : nouvelle démonstration de force des manifestants

La "révolution des parapluies". La "révolution des parapluies" n'a pas faibli ce mercredi 1er octobre, jour de la fête nationale chinoise. [AFP]

Ce mercredi 1er octobre, jour de la fête nationale chinoise, une foule immense de manifestants a de nouveau occupé le cœur de Hong Kong.

 

Des foules immenses de manifestants intraitables sur leurs exigences de libertés politiques se sont rassemblées à Hong Kong mercredi 1er octobre pour une démonstration de force le jour de la fête nationale chinoise. Aucune estimation fiable du nombre de manifestants n'était immédiatement disponible.

De nombreux Hongkongais ne sont pas au travail en raison de la fête nationale chinoise et jeudi est également férié. Les organisateurs espèrent pour cette raison que les manifestations seront encore plus massives que ces derniers jours.

Dimanche, la campagne de désobéissance civile qui couvait depuis plusieurs semaines dans l'ancienne colonie britannique s'est brutalement intensifiée, provoquant la plus grave crise politique depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. Et les protestataires, qui réclament par dizaines de milliers l'instauration du suffrage universel plein et entier, commencent à recevoir le soutien de l'étranger.

Une page Facebook "United for Democracy: Global Solidarity with Hong Kong" a annoncé des dizaines de rassemblements ce mercredi sur tous les continents. Quelque 300 personnes se sont ainsi réunies à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et des meetings étaient prévus notamment à Paris (au Champ de Mars à partir de 18H30 heure française), Los Angeles, New York et Londres.

Le chef de l'exécutif local, Leung Chun-ying, n'a pas fait explicitement allusion au mouvement prodémocratie dans le discours qu'il a prononcé à l'occasion de la fête nationalise chinoise. Il a appelé au contraire à la coopération avec la Chine.

 

À suivre aussi

Chine, France, Iran, Union européenne, tous ont subi les foudres de la politique commerciale de Donald Trump.
Etats-Unis France, Chine, Iran... les Etats-Unis dans une guerre commerciale mondiale
Des manifestants pro-démocratie face à la police lors d'un rassemblement à Hong Kong, le 1er décembre 2019 [Philip FONG / AFP]
Asie Hong Kong : marine américaine et ONG dans le viseur de Pékin
législation En Chine, la reconnaissance faciale est désormais obligatoire pour acheter un portable

Ailleurs sur le web

Derniers articles