Proche-Orient : tensions autour des colonies

Le président palestinien Mahmoud Abbas le 26 avril 2014 à Ramallah [Abbas Momani / AFP]

Mahmoud Abbas en appelle aux Nations Unies pour stopper la colonisation israélienne.

 

Dans un projet de résolution révélé mercredi, le président de l'autorité palestinienne demande au Conseil de sécurité des Nations unies d'exiger «le retrait complet d'Israël» des territoires palestiniens avant «novembre 2016».

Ils réclament également à l'institution internationale qu'elle respecte «l'indépendance et la souveraineté de l'Etat de Palestine et le droit à l'autodétermination du peuple palestinien».

Si cette initiative n’a pas reçu le soutien des Etats-Unis, Washington s’est toutefois dit «très préoccupé» par la construction de 2 610 nouveaux logements israéliens à Jérusalem-est.

Une nouvelle qui, si elle se confirmait, pourrait «empoisonner l'atmosphère» autour des négociations de paix avec la Palestine, et plus généralement des relations entre les acteurs de la région.

De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a rejeté les critiques américaines, affirmant que ce projet datait déjà de deux ans, et qu’il ne pouvait pas «dire aux Juifs de ne pas acheter des appartements».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles