Prix Nobel de la paix : les favoris

Une statue d'Alfred Nobel. Une statue d'Alfred Nobel. [ARCHIVES AFP]

A quelques minutes de l'annonce du lauréat du prix Nobel de la paix, les spéculations sur le vainqueur vont bon train. Le journal russe d'opposition Novaïa Gazeta, la jeune Pakistanaise Malala, Edward Snowden, le pape François et les acteurs de la démocratie tunisienne sont les favoris les plus cités.

 

Qui succèdera à l'OIAC (Organisation pour l'interdiction des armes chimiques) ? La question est sur toutes les lèvres à quelques minutes de l'annonce du lauréat du prix Nobel de la paix ce vendredi 10 octobre. Si 278 individus et organisations sont en lice cette année, seuls quelques noms font office de favoris.

Selon NRK, la télévision publique norvégienne, qui a souvent visé juste ces dernières années, les acteurs de la démocratisation de la Tunisie, notamment le syndicat UGTT et/ou le président Moncef Marzouki, pourraient être distingués.

Malala Yousafzai, adolescente pakistanaise qui milite pour le droit à l'éducation et résiste aux talibans, est également donnée favorite, comme l'année dernière. Ce, bien que son jeune âge (17 ans) puisse être un obstacle, selon certains observateurs.

Son également donnés favoris : le journal russe Novaïa Gazeta, rare média d'opposition en Russie, le pape François pour son combat pour la réduction des inégalités, Edward Snowden qui est à l'origine du scandale de la NSA.

Enfin, le médecin congolais Denis Mukwege, qui soigne les femmes victimes de violences sexuelles, Gene Sharp théoricien américain de l'action non-violente ou encore le militant bélarusse des droits de l'Homme Ales Beliatski, pourraient aussi être dinstingués. 

 

Suivez l'annonce du lauréat en direct :

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles