Belgique : la ministre de la santé visée par un mauvais buzz

Maggie De Block vient d'être nommée Ministre de la Santé au nouveau gouvernement belge le 11 octobre 2014. [Capture Youtube]

Maggie De Block a été nommée Ministre de la Santé dans le nouveau gouvernement belge le 11 octobre. La ministre est atteinte d'obésité d'origine génétique, ce qui n'a pas empêché des détracteurs de l'interpeller sur le web.

 

Tom Van De Weghe, correspondant aux États-Unis de la chaîne télévision flamande VRT, a réagi à cette nomination le même jour. Et manifestement, la corpulence de la ministre lui pose problème.

Il  en effet remis en cause la "crédibilité" de Maggie De Block sur son compte Twitter : "La Belgique a une ministre de la Santé publique obèse. Cette critique sera jugée inopportune mais qu'en est-il de sa crédibilité ?", s'interroge t-il.

 

 

Même son de cloche dans le journal De Morgen qui fait remarquer : "Un ministre doit montrer l'exemple. Si on nommait un ministre de l'Intégration qui ne parle pas le néerlandais, le pays exploserait !"

Prenant la défense de la ministre, De Standaard a fait part en revanche de son indignation : "Juger quelqu'un sur son apparence, quel scandale !"

De nombreux internautes ont également défendu Maggie De Block sur Twitter :

 

 

"Un exemple fort et décomplexé"

Maggie De Block a répondu aux critiques et s'est exprimée sur le site du journal Nieuwsblad : "Je pense que ces remarques sont un non-sens. À la Chambre, mes collègues ne me jugent pas sur mon aspect physique, mais ils me complimentent sur la connaissance que j'ai de mes dossiers."

La nouvelle ministre a également déclaré à RTL.be : "Dans les cinq ans qui sont devant nous, on aura l’opportunité de juger ce que je fais. Mais pas comme ça, pas de cette manière. Je ne l’accepte pas."

Le journal De Morgen estime que "dans une époque de dictature des apparences, elle est un exemple fort et décomplexé que des femmes qui ne correspondent pas au modèle imposé du corps idéal peuvent réussir. Et, dans un gouvernement dominé par des hommes blancs, un tel exemple n'est pas un luxe."

 

Une ministre très populaire

La polémique n'empêche pas Maggie De Block d'être l'une des ministres les plus populaires du nouveau gouvernement belge.

Selon le sondage le Grand Baromètre RTL-Ipsos-Le Soir du 13 octobre, 74% des Belges interrogés pensent que Maggie De Block, qui a travaillé pendant vingt ans comme médecin généraliste, fera une bonne ministre.  

 

Rétropédalage

Tom Van De Weghe s'est de nouveau manifesté dans une tribune sur le site de De Redactie dimanche. "Je regrette la campagne de dénigrement qui a surgi après mes tweets de samedi dernier", a-t-il déclaré.

Le correspondant a ensuite rejeté les accusations de "provocateur" et "sexiste" contre lui. Il s'est justifié en disant "faire preuve d'audace" et lever "une question pertinente qui mérite un forum public."

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles