Le Vatican dans le collimateur de l'Etat Islamique

Les djihadistes veulent faire flotter le drapeau de l'Etat Islamique place Saint Pierre à Rome. [DR]

Sur la couverture du quatrième numéro de "Dabiq", le magazine "officiel" de l'Etat Islamique, publié en ligne dimanche, un photomontage montre le drapeau noir flottant sur l’obélisque de la place Saint-Pierre. Un appel direct à la revanche contre les "croisés" d'antan.

 

Titré "la croisade ratée", ce quatrième numéro de "Dabiq" relaie des menaces très directes contre le Vatican : "On va conquérir Rome, casser votre croix, et faire de vos femmes des esclaves, avec la permission d’Allah", écrit le porte-parole officiel de Daech. 

Le Vatican n’est pas l’unique cible des menaces faites dans ce quatrième numéro. Les "croyants" sont appelés à attaquer "tous les croisés possibles". Une photo représentant des occidentaux anonymes marchant dans un quartier d'affaires, est légendée "Des croisés civils". Une façon de désigner les cibles des partisans de l'EI.

 

Apologie de l'esclavage 

On peut aussi lire dans un article intitulé "La renaissance de l’esclavage avant l’heure", cité par RTS info, que les femmes et les enfants yazidis, devenus la cible des djihadistes en Irak, ont - pour beaucoup - été livrés aux armées du Daech. 

Le magazine de propagande consultable en ligne est un des instruments de la propagande de l'Etat Islamique. Il tire son titre d’une ville du nord de la Syrie, où s'était déroulée une bataille symbolique de la cause djihadiste.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles