Ses patients sont "ennuyeux" : l'infirmière en aurait tué 38

Un moyen radical pour se débarrasser de patients "ennuyeux". [CC / ZaldyImg]

Une infirmière italienne vient d'être arrêtée à Lugo dans le nord de l'Italie. Elle est soupçonnée d'avoir éliminé 38 de ses patients à l'aide d'injections massives de potassium.

 

Daniela Poggiali, une infirmière âgée de 42 ans, a t-elle sciemment éliminé des dizaines de malades alors qu'elle était en fonction à l'hôpital ?

C'est ce que soupçonne la police transalpine qui l'a récemment arrêtée après le décès suspect d'une patiente de 78 ans, qui avait été admise dans l'établissement pour soigner une pathologie bénigne, rapporte la presse italienne.

 

Doses massives de potassium

Mais au fil de l'interrogatoire, les enquêteurs ont été amenés à élargir leur enquête à 38 cas, dont dix semblent particulièrement suspects. 

L'infirmière aurait tué ces malades en leur injectant des doses massives de potassium. Des dosages bien supérieurs aux normes ont ainsi été retrouvés lors de l'autopsie de la patiente dont le décès a éveillé les soupçons des policiers. Les traces de potassium s'estompant avec le temps, les enquêteurs craignent cependant de ne pouvoir prouver l'empoisonnement pour les cas antérieurs.

 

Jeux morbides

Selon les premiers éléments qui ont filtré de l'enquête, elle aurait agi ainsi car elle aurait trouvé "ennuyeux" ces malades ou leurs familles.

Des membres du personnel soignant auraient par ailleurs rapporté que Daniela Poggiali se livrait à des jeux morbides. Elle aurait ainsi demandé à se faire photographier à côté d'un patient juste après son décès.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles