Daesh récupère des armes parachutées par les Américains

Des armes et des provisions américaines dans les mains des jihadistes. [Capture d'écran vidéo SITE Group]

Le groupe américain SITE Intelligence a dévoilé une vidéo publiée par Daesh : il semblerait qu’un parachute contenant des cargaisons d’armes et de provisions américaines, à destination des kurdes de l'YPG, ait été récupéré par le groupe de jihadistes.

 

Des armes et des provisions parachutées par les Américains aux combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) – actuellement en plein conflit avec les forces de Daesh dans la ville de Kobané – seraient tombées entre les mains de l’Etat Islamique. 

C’est le groupe SITE Intelligence, spécialisé dans la traque des activités online des jihadistes, qui a débusqué une vidéo publiée par Daesh : un activiste masqué montre les grenades et les roquettes américaines.

Selon le Washington Post, un communiqué publié lundi par les officiels de l’armée américaine justifie la destruction d’une cargaison par raid aérien pour éviter "que ces équipements tombent dans les mains de l’ennemi".

 

Un simple incident ?

Cependant, le département de la Défense américaine a reconnu qu’un autre parachute (ndlr : celui de la vidéo) avait atterri sur un territoire maitrisé par le groupe jihadiste, près de la ville de Kobané, le 20 octobre. Le secrétaire de presse du Pentagone, John Kirby, a précisé qu’ils étaient en train de faire des recherches pour expliquer ce qui avait pu se passer.

L’incident – qui n’est pas le premier de ce type – montre les difficultés que rencontre l’armée américaine pour aider les forces kurdes dans leur lutte contre Daesh, sans déployer d'équipes au sol. En août dernier, le Pentagone reconnaissait déjà que seulement 80% des packs de nourriture arrivaient à destination. 

 

Réactions turques

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a jugé mercredi "mauvaise" la décision des Etats-Unis de larguer des armes et des munitions aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne kurde de Kobané assiégée par les jihadistes du Daesh.

Une partie de ces armes est tombée entre les mains du principal parti kurde de Syrie, le Parti de l'union démocratique (PYD), dont l'YPG est la branche armée, considéré par Ankara comme une organisation terroriste.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles