Pistorius : les parents de la victime satisfaits de la peine

June Steenkamp, la mère de Reeva, le 8 avril 2014 lors de la déposition d'Oscar Pistorius à la barre du tribunal de Pretoria [Kim Ludbrook / Pool/AFP]

La mère de Reeva Steenkamp, tuée en 2013 par Oscar Pistorius, s'est dite mercredi "satisfaite" de la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre du champion paralympique, ajoutant ne pas chercher à se venger.

 

"La peine nous convient très bien. Il doit payer pour ce qu'il a fait même si nous ne cherchons pas la vengeance ou quoi que ce soit, ou qu'il souffre de ses handicaps, mais en même temps, nous sommes satisfaits qu'il réalise maintenant qu'on ne peut pas s'en sortir en faisant des choses comme ça (...), on ne peut pas tuer quelqu'un comme ça", a déclaré June Steenkamp sur la chaîne britannique ITV .

"Nous ne voulons pas une vengeance, nous voulons une punition juste qui tienne compte de ses handicaps", a-t-elle ajouté, le visage pâle et tenant son mari par le bras.

"Seul Oscar sait si cette condamnation est acceptable pour lui", a déclaré Barry Steenkamp, le père de Reeva.

"J'ai mon propre ressenti sur toute cette affaire. Mais nous acceptons la décision qu'a rendue la juge" Thokozile Masipa, a-t-il ajouté.

"Tout le monde n'est pas complètement satisfait (...) mais nous devons vivre", a repris June Steenkamp.

Le champion paralympique Oscar Pistorius a été condamné mardi à cinq ans de prison ferme pour avoir tué sa petite amie en 2013, et a été immédiatement incarcéré, à l'issue d'un retentissant procès de presque huit mois.

A l'énoncé du verdict, le jeune homme de 27 ans est resté prostré, tête basse.

Après cette condamnation, l'oncle d'Oscar avait déclaré au nom des Pistorius que sa famille "acceptait le jugement". Quant au père de la victime, il s'était déclaré "très content" à la sortie de l'audience.

A la sortie du tribunal, l'une des avocates de Pistorius, Roxanne Adams, a estimé que le jeune homme pourrait passer 10 mois derrière les barreaux avant d'être libéré et placé aux arrêts domiciliaires.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles