Le Brésil se prépare à une présidentielle serrée

La président sortante, Dilma Rousseff. [Evaristo Sa / AFP/Archives]

Le Brésil se prépare à un scrutin présidentiel incertain.

Selon un sondage publié mardi, la présidente sortante Dilma Rousseff était créditée de 50,5 % des suffrages, contre 49,5 % à son opposant, Aécio Neves, alors que ce dernier dominait tous les sondages depuis le premier tour, le 5 octobre dernier.

Pour convaincre les 142 millions d’électeurs, Dilma Rousseff a mené ces dernières semaines une campagne très agressive contre son ­adversaire, critiquant son bilan de sénateur ou lui reprochant d’avoir refusé de se soumettre à un test d’alcoolémie.

Une stratégie qui semble donc porter ses fruits, alors qu’Aécio Neves s’est révélé au fil de la campage un adversaire ­redoutable. Promettant un virage libéral pour relancer l’économie brésilienne en panne, il a réussi à fédérer tous les déçus de la présidence Rousseff.

Il peut notamment compter sur le soutien de Marina Silva, la candidate écologiste arrivée en troisième position au premier tour. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles