L'otage britannique récupéré pour la propagande de l'EI

Le journaliste John Cantlie a été enlevé en Syrie au mois de novembre 2012, avec son confrère James Foley. [Capture Youtube]

Le photojournaliste britannique, John Cantlie, est apparu dans une vidéo diffusée par l'Etat Islamique le 27 octobre. Filmée comme un reportage, elle vise à démontrer que l'EI résiste et que ses troupes progressent à Kobané, en Syrie.

 

Dan cette vidéo, intitulée "À l'intérieur de Kobané", journaliste John Cantlie, face à la caméra ou marchant dans les rues de la ville en ruine kurde, livre une vision de la situation, version EI. L'otage britannique dément ainsi plusieurs informations de la BBC et du Pentagone, selon lesquelles les djihadistes de l'Etat Islamique auraient été forcés d'abandonner leur offensive à Kobané.

John Cantlie accuse les médias occidentaux de ne "pas vouloir révéler la vérité". L'otage affirme que les combattants de l'EI contrôlent encore les quartiers Est et Sud de la ville, allant jusqu'à annoncer que la bataille de Kobané serait "bientôt terminée".

Il déclare ensuite : "Tout ce que je vois ici [à Kobané] ce sont des moudjahidines. Il n'y a pas de YPG, de PKK ou de Peshmerga. Juste un grand nombre de membres de l'Etat Islamique, et ils ne sont absolument pas sur le point de partir."

 

Mise en scène

La vidéo d'une durée de cinq minutes n'indique pas à quelle date elle a été prise. Elle se démarque des précédentes déjà diffusées par l'EI par sa mise en scène. L'otage britannique, porte une chemise noire de la couleur des djihadistes (ndlr, les prisonniers de Daech portent une tenue orange) et une barbe naissante.

John Cantlie marche librement dans la ville comme le ferait un journaliste-reporter. Seulement, le drapeau noir de l'EI apparaît en haut à droite de la vidéo. Des images aériennes, estampillées du bandeau "prise par un drone de l'Etat Islamique", des rues en ruine de Kobané, figurent également au début de la vidéo.

D'après Le Monde, le plan correspondrait aux cartes satellitaires de la ville avant le conflit.

 

Otage depuis 2012

Le Britannique avait été enlevé par des combattants de l'EI au mois de novembre 2012, avec son confrère James Foley (ndlr, exécuté le 19 août 2014), alors qu'il couvrait la guerre civile en Syrie. John Cantlie, 43 ans, était déjà apparu dans plusieurs vidéos de l'EI.

Le 18 septembre dernier, on a pu le voir assis derrière un bureau, vêtu d'une tenue orange, annoncer la prochaine diffusion d'une série de vidéos qui "montreraient la vérité" au sujet de l'Etat Islamique.

 

Kobané : une bataille qui dure depuis 40 jours

Depuis 40 jours, les combattants kurdes tentent de contrer l'offensive des troupes de l'EI contre la ville syrienne de Kobané.

La coalition internationale, menée par les États-Unis, a procédé à quatre raids aériens le 27 octobre, qui ont détruit "cinq véhicules et un bâtiment", a rapporté l'armée américaine.

D'après les estimations de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) du 26 octobre, la bataille de Kobané a déjà fait plus 800 morts, dont 481 djihadistes, 302 combattants kurdes et 21 civils.

Selon le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale (CENTCOM), la coalition internationale a mené au total plus de 600 raids aériens contre l'EI et largué plus de 1.700 bombes en Syrie et en Irak, intensifiant ses frappes depuis quelques jours.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles