Burkina Faso : Compaoré annonce qu'il quitte le pouvoir

Le président Blaise Compaoré. [SIA KAMBOU / AFP]

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a annoncé vendredi par un communiqué lu par une journaliste à l'antenne de la télévision locale BF1 qu'il quittait le pouvoir. De son côté, le chef d'état-major des armées a déclaré assumer" la fonction de "chef de l'Etat".

 

Sous pression, le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a annoncé vendredi qu'il quittait le pouvoir et qu'il souhaitait des élections libres et transparentes : "Dans le souci de préserver les acquis démocratiques, ainsi que la paix sociale (...), je déclare la vacance du pouvoir en vue de permettre la mise en place d'une transition devant aboutir à des élections libres et transparentes dans un délai maximal de 90 jours."

Par ailleurs, le chef d'état-major des armées, le général Honoré Traoré, a annoncé dans un communiqué qu'il "assumera" à compter de vendredi "(ses) responsabilités de chef de l'Etat" du Burkina Faso.

"Conformément aux dispositions constitutionnelles, constatant la vacance du pouvoir ainsi créée, considérant l'urgence de sauvegarder la vie de la nation (...), j'assumerai à compter de ce jour mes responsabilités de chef de l'Etat", a déclaré le général de division Traoré, qui a dit "prendre acte de la démission" du président Compaoré.

Au lendemain de violentes émeutes contre le régime et de l'annonce par les militaires qu'ils prenaient le contrôle du pays, des dizaines de milliers de manifestants étaient à nouveau descendus vendredi matin dans la rue à Ouagadougou.

Blaise Compaoré était au pouvoir depuis 27 ans, après deux septennats (1992-2005) puis deux quinquennats (2005-2015). Son projet de modification de la constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat est à l'origine des émeutes.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles