Iran : un an de prison pour avoir voulu assister à un match de volley

Ghoncheh Ghavami.[Capture d'écran / Facebook.]

Une Irano-Britannique a été condamnée à un an de prison en Iran après avoir voulu assister à un match de volley-ball masculin.

 

La justice iranienne a condamné Ghoncheh Ghavami, une Irano-Britannique, à un an de prison. Cette dernière avait voulu, le 20 juin dernier, assister à un match de la Ligue mondiale de volley entre l’Iran et l’Italie.

"Le verdict ne m’a pas encore été signifié officiellement mais le juge me l’a montré et ma cliente a été condamnée à un an de prison", a indiqué dimanche Me Mahmoud Alizadeh Tabatabaie avant d’ajouter qu’une remise de peine pourrait être accordée à sa cliente étant donné qu’elle ne dispose pas d’antécédents judiciaires.

 

En Iran, "la mixité dans les stades n’est pas encore dans l’intérêt général"

Au moment des faits, le général Esmail Ahmadi Moghaddam, chef de la police nationale, avait expliqué en juin que la police ne pouvait "permettre la présence de femmes dans les stades" car "la mixité dans les stades n’est pas encore dans l’intérêt général".

Par ailleurs, l’accès aux stades de football est également interdit aux Iraniennes, officiellement en raison du comportement obscène de certains supporteurs masculins.

L’arrestation de Ghoncheh Ghavami avait déclenché une vaste campagne de mobilisation sur les réseaux sociaux. Une page Facebook Free Ghoncheh Ghavami avait été créée. Au début du mois d’octobre, sa mère Susan Moshtagian avait indiqué que sa fille avait cessé de s’alimenter en signe de protestation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles