Un critique de cannabis professionnel fait le buzz

Des feuilles de cannabis.[Pablo Porciuncula / AFP/Archives]

Après les critiques gastronomiques et les journalistes spécialisés dans le vin, place aux testeurs professionnels de cannabis. Aux Etats-Unis, dans le Colorado, où cette drogue est légale depuis janvier dernier, Jake Browne est devenu le premier à exercer ce métier insolite.

 

A 31 ans, le jeune homme est payé pour écrire toutes les semaines dans les colonnes du Denver Post sur les produits disponibles. Un job trouvé grâce à une annonce sur Facebook et qu’il prend très au sérieux.

Ne s’autorisant qu’une ou deux bouffées par cannabis testé, Jake Browne est ensuite capable d’en analyser la combustion, le goût et les sensations procurées, sans oublier de mentionner les conditions de fabrication. Notes sucrées ou citronnées, puissance racée, la drogue est décrite comme pourraient l’être le vin ou le café.

Seule ombre au tableau : aussi épanouissante que soit cette activité pour le jeune critique, elle ne lui permet pas de payer ses factures. En effet, le Denver Post ne considère pas l’achat du cannabis comme une note de frais.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles