Pour Erdogan, des musulmans ont découvert l'Amérique

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan au sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, le 5 septembre 2013.[Vladimir Astapkovich / G20russia/AFP/Archives]

Pour le président turc Recep Erdogan, ce n’est pas Christophe Colomb qui a découvert l’Amérique en 1492 mais des marins musulmans en 1178.

 

Le président turc Recep Erdogan a affirmé samedi que le continent américain avait été découvert par des musulmans à la fin du XIIe siècle. Selon lui, le navigateur génois Christophe Colomb serait donc arrivé en territoire déjà conquis. Recep Erdogan a tenu ces propos lors d’une allocution télévisée samedi à l’occasion d’un sommet des chefs musulmans des pays d’Amérique latine.

"Les contacts entre l'Amérique latine et l'islam remontent au XIIe siècle. Les musulmans ont découvert l'Amérique en 1178, pas Christophe Colomb", a expliqué M. Erdogan. Pour étayer son propos, le président turc a évoqué l’existence d’une mosquée sur une cote de l’île de Cuba : "Des marins musulmans sont arrivés en Amérique dès 1178. Colomb mentionne l'existence d'une mosquée sur une colline le long de la côte cubaine".

 

Une mosquée à Cuba ?

Et de proposer dans la foulée la « reconstruction » de cette mosquée sur cette même colline.  "Je voudrais bien en parler à mes frères cubains, une mosquée irait parfaitement bien sur cette colline aujourd'hui aussi".

Il est communément admis que Christophe Colomb a découvert l’Amérique en 1492 alors qu’il cherchait une nouvelle voie maritime pour relier les Indes. Mais une poignée de théologiens musulmans remettent en cause cette théorie, suggérant une présence musulmane antérieure en Amérique. Néanmoins, aucun vestige d’inspiration islamique n’a été découvert sur le sol américain.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles