Vidéo d'EI : Dos Santos ne serait pas l'homme identifié

Mickaël Dos Santos est-il vraiment l'homme identifié dans la vidéo diffusée dimanche 16 novembre. [[AL-FURQAN MEDIA / France 2]]

Le parquet de Paris a confirmé mercredi dans la soirée que des "indices précis et concordants" avaient permis d’identifier Mickaël Dos Santos dans une vidéo diffusée dimanche par l’Etat islamique. Mais certains spécialistes du jihadisme en Syrie s’accordent à dire que l’homme en question serait en fait de nationalité syrienne.

 

Plusieurs spécialistes remettent en cause la présence du Français Mickaël Dos Santos sur la vidéo de la décapitation de l’otage américain Peter Kassig et de 18 soldats syriens. 

Des experts pointent du doigt certaines incohérences relatives à la présence présumée du Français dans la vidéo. David Thomson, reporter chez RFI, affirme avoir désormais "5 sources au sein de l’EI" qui assurent que ce n’est pas lui "mais un Syrien". Il s’agirait d’un certain "Abou Umarayn".

A l'instant, sur son compte Twitter, identifié par David Thomson, Mickaël Dos Santos aurait affirmé que ce n'est pas lui dans la vidéo. 

 

 

Une maitrise trop parfaite de l’arabe ?

Pour Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, la maitrise de la langue arabe de l’homme en question ainsi que son accent ne convergent pas avec le profil de Mickaël Dos Santos.

Dans plusieurs tweets, il affirme avoir aussi des sources qui disent que l’homme sur la vidéo est un Syrien. Par ailleurs, il émet l’idée que chaque jihadiste présent sur la vidéo est d’une nationalité différente, "censée représenter l'Oumma dans toute sa diversité".

 

Des doutes sur la couleur de ses yeux

Pour Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes sur France 24, ces doutes font sens. Bien qu’il envisage la possibilité que les jihadistes aient fait usage de doublage, cette potentialité semble "peu probable" selon lui.

D’autre part, le spécialiste évoque sur le site de la chaîne la problématique de la couleur de ses yeux. "Dans les photos de lui qu’il postait sur ses différents comptes Twitter, ses yeux étaient clairs. Sur la vidéo de décapitation, les yeux du bourreau sont marrons".

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles