Pas d'accord sur le nucléaire iranien à Vienne

[Behrouz Mehri / AFP/Archives]

Les efforts diplomatiques intensifs déployés ces sept derniers jours n’auront servi à rien, ou presque.

 

Les grandes puissances et l’Iran se sont quittés lundi à Vienne (Autriche) sans être parvenus à trouver un accord sur l’épineux dossier du nucléaire iranien. Ils se sont toutefois entendus pour prolonger les négociations jusqu’en mai 2015. En attendant, l’accord intérimaire de Genève du 24 novembre 2013, sous l’égide duquel a lieu la négociation, restera en vigueur.

 

Le dialogue reste ouvert

Les négociations ont notamment échoué à rapprocher les positions sur les questions de l’enrichissement d’uranium par l’Iran et des sanctions occidentales contre Téhéran.  «Les négociations vont se poursuivre au cours des prochaines semaines pour permettre de parvenir à un accord», a dit une source iranienne proche de la délégation à Vienne. 

En signe de bonne volonté, les grandes puissances ont concédé à l’Iran un dégel de ses avoirs à hauteur de 564,2 millions d’euros pendant la durée de la poursuite des négociations. 

 

À suivre aussi

Le président français Emmanuel Macron s'adresse à la presse devant l'Elysée, le 22 août 2019. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]
Diplomatie Nucléaire iranien : Macron tente une médiation avant le sommet du G7
Un drapeau iranien flotte à bord du pétrolier Adrian Darya, connu auparavant sous le nom de Grace 1, au large des côtes de Gibraltar le 18 août 2019 [Johnny BUGEJA / AFP]
Diplomatie L'Iran dit avoir mis en garde les Etats-Unis contre une saisie de son pétrolier
Le pétrolier iranien Grace 1 au large de Gibraltar, le 15 août 2019 [JORGE GUERRERO / AFP]
Iran Pétrolier à Gibraltar: Téhéran dément avoir donné des garanties sur sa destination

Ailleurs sur le web

Derniers articles