Diapo : nuit d'émeutes à Ferguson

Les policiers, protégés de casques à visière et de gilets pare-balle, ont tenté de disperser les manifestants en tirant des gaz lacrymogènes sur la foule dans la nuit du 24 au 25 novembre 2014. [Scott Olson/Getty Images North America/AFP]

De violents affrontements ont éclatés entre les manifestants et les forces de l'ordre dans la nuit du lundi 24 novembre à Ferguson dans le Missouri (Etats-Unis).

 

Les violences ont eu lieu peu après l'annonce du verdict dans la soirée de la non-inculpation de Darren Wilson, le policier blanc qui avait tué de six balles le jeune noir Michael Brown, le 9 août dernier dans la ville de Ferguson (Missouri).

"Répondre à la violence par la violence n'est pas la réponse appropriée", ont déclaré les parents du jeune Brown dans un communiqué diffusé peu après l'annonce du verdict.

Malgré l'appel de la famille à une marche pacifique, les rues de Ferguson se sont littéralement embrasées.

 

Coups de feu et incendies

Des véhicules et une douzaine de bâtiments ont été incendiés, des commerces pillés, et, selon le rapport du chef de police de la ville, 150 coups de feu auraient été tirés.

Des milliers d'Américains ont également manifesté à travers les Etats-Unis. A New York, Seattle, Chicago, Los Angeles ou encore Washington, des manifestants sont descendus dans les rues pour exprimer leur colère face à la décision de la justice.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles