Vidéo : Daesh forme ses combattants dès le plus jeune âge

Un camp d'entrainement au jihad pour enfants, dans le nord de l'Irak. [Capture d'écran Vidme.]

Sous les commandements de combattants du Daesh, des enfants et de jeunes adolescents sont contraints à une multitude d’exercices. Futurs jihadistes, kamikazes ou bourreaux, Daesh est en train de créer une armée de petits soldats. Une vidéo choc en témoigne.

 

La vidéo, identifiée et relayée par des journalistes spécialistes de l’islamisme, montre de jeunes enfants, tous de la même taille et vêtus de noir, s’adonner à différents exercices. Selon l’un des deux journalistes, le camp serait situé près de la ville de Ninive, au nord de l’Irak.

 

Un entrainement drastique

Après un court générique d’ouverture, on assiste à une mise en situation de combat où l’un des futurs soldats s’attaque à tous les autres à tour de rôle. 

Les élèves enchaînent avec une séance de renforcement musculaire. En ligne, les apprentis jihadistes reçoivent tour à tour une dizaine de coups de poing dans le ventre puis quatre coups de pied. L’adulte qui orchestre le cours les frappe ensuite d'un coup sec dans l’estomac qui les propulse quelques mètres en arrière. Deux enfants porte-drapeaux maintiennent l’étendard du groupe islamiste visible en permanence.

 

Violence, ordre et kalachnikovs 

Après les cours de combat, la vidéo valorise successivement le courage, la force mais aussi le goût présumé de ces enfants pour les armes. Alors que certains cassent des plaques avec leur crâne, d’autres se font rompre un bâton de bois sur leurs abdominaux, sans montrer le moindre signe de douleur.  

Les futurs jihadistes s’entrainient aussi en conditions presque réelles, kalachnikov à la main. Les coups de feu sont nombreux : les enfants munis d'AK-47 doivent gagner du terrain tout en protégeant leurs arrières. Une fois le simulacre d’offensive terminée, les enfants simulent la capture d'un ennemi et son retour au camp.

D'après une enquête menée par une journaliste de Slate, ces enfants seraient de plus en plus nombreux à intégrer les rangs de l'Etat islamique. Un habitant de la ville irakienne de Racca, qui a fondé l'assocation Racca se fait massacrer en silence, confie dans cette enquête - que ces recrues sont souvent envoyées à Kobané pour combattre les forces kurdes. 

 

 

Dans un documentaire réalisé par la chaine américaine Vice News en août, composé de cinq épisodes disponibles Youtube, on pouvait déjà voir de très jeunes enfants prêter serment à l’Etat islamique.

Depuis, la rumeur de l’existence de ces camps était devenue de plus en plus tenace, notamment après les révélations faites par le Syria Deeply, un site consacré exclusivement à la guerre civile syrienne. Le journal expliquait comment les jihadistes apprenaient dès le plus jeune âge aux enfants à décapiter, en s'exerçant sur des poupées. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles