Le pape demande au monde musulman de condamner le terrorisme

[AFP / Archives]

Le pape a achevé hier une visite de trois jours en Turquie par une rencontre avec le patriarche orthodoxe Bartholomée.

 
Les deux responsables religieux ont célébré à Istanbul une liturgie commune, fêtant Saint-André, apôtre de Jésus selon la tradition, et fondateur de l’église d’Orient. Ils ont lancé à cette occasion un appel à l’unité de leurs églises face aux persécutions dont font l’objet les chrétiens d’Orient. Orthodoxes et catholiques sont divisés depuis le grand schisme d’Orient de 1054.
 
Dans une conférence de presse dans l'avion qui le ramenait de Turquie en Italie, le pape, interrogé sur le terrorisme du groupe Etat islamique (EI) et d'autres groupes jihadistes dans le monde, a déclaré qu'"il serait beau que tous les dirigeants musulmans du monde, politiques, religieux, universitaires, se prononcent clairement et condamnent" cette violence qui nuit à l'islam. 
 
L'indifférence envers les persécutions des chrétiens dénoncée
 
Dans une déclaration commune, le pape François et le patriarche Bartholomée ont affirmé qu’ils n’accepteraient «jamais un Moyen-Orient sans les chrétiens», regrettant «l’indifférence de beaucoup» face aux persécutions dont ces derniers font l’objet.
 
L’offensive de Daesh en Irak et en Syrie a été particulièrement meurtrière pour les minorités chrétiennes de la région, qui comptent des dizaines de milliers de victimes et des centaines de milliers de réfugiés. 

Vous aimerez aussi

GIUSEPPE CACACE / AFP
Terrorisme Un jihadiste et ses deux épouses, expulsés de Turquie, mis en examen à leur arrivée à Paris
Terrorisme Afghanistan : un attentat dans l'est du pays fait 9 morts
Terrorisme New York : une nouvelle victime du 11-Septembre identifiée

Ailleurs sur le web

Derniers articles