Nobel : Malala expose son uniforme taché de sang avant de recevoir son prix

La tunique ensanglantée de Malala.[ODD ANDERSEN / AFP]

L'adolescente pakistanaise Malala et l'Indien Kailash Satyarthi ont été acclamés par des milliers d'écoliers à Oslo mercredi juste avant d'y recevoir le Nobel de la paix qui leur a été attribué pour leur combat en faveur de l'enfance. La jeune femme a décidé d'exposer son uniforme taché de sang.

 

Environ 7.000 enfants âgés de 6 à 14 ans se sont rassemblés devant le centre Nobel pour célébrer les deux défenseurs de leur cause.

Entre deux acclamations, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi, qui lutte quant à lui contre le travail des enfants, sont passés sur le gril de quatre jeunes intervieweurs, répondant de bon coeur à leurs questions sur les racines de leur engagement, leurs motivations ou encore leur célébrité.

Par ailleurs, la jeune pakistanaise a décidé d'exposer au Centre Nobel d'Oslo l'uniforme encore maculé de sang qu'elle portaity lorsqu'elle s'est fait tirer dessus

"Vous ne le savez peut-être pas mais il y a tellement de filles et de garçons qui ne peuvent pas aller à l'école", a dit la jeune pasionaria de l'éducation des filles à un public pour qui l'école est une évidence. "Ils ne rêvent pas d'iPad, de Playstation ou de Xbox. Leur seul rêve, c'est une école, un livre et un crayon".

Plus nombreux qu'à l'accoutumée, le public était en particulier attiré par Malala, à peine plus âgée que lui: à 17 ans seulement, elle est la plus jeune lauréate de l'histoire du Nobel.

"Malala est encore une enfant et tout le monde veut entendre ce qu'elle a à dire", a expliqué à l'AFP Molad Tesfaldet, un collégien de 12 ans qui a co-organisé l'événement sous le patronage de la branche norvégienne de l'ONG Save The Children.

"On apprécie vraiment qu'elle travaille pour nous, qu'elle nous défende, qu'elle dise que nous sommes le futur", a-t-il ajouté, en chemise blanche, noeud papillon et bonnet rouge.

Samir Shakia, qui devait jouer les hôtes de Malala et Satyarthi lors de leur rencontre avec les enfants, a confié avoir "des gargouillis dans l'estomac".

Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué le 10 octobre à l'adolescente pakistanaise, rescapée d'une attaque des talibans en octobre 2012, et à Kailash Satyarthi, 60 ans, pour leur combat contre l'exploitation des enfants et la défense de leur droit à l'éducation.

La prestigieuse récompense - une médaille d'or, un diplôme et un chèque de 8 millions de couronnes suédoises (860.000 euros) à se partager - devait leur être remise par le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, à l'Hôtel de ville d'Oslo peu après 13H00 (12H00 GMT).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles