Syrie : Al Qaida s'empare de deux bases stratégiques

Des combattants de la branche syrienne d'Al-Qaida, le Front al-Nosra, au sud de Damas, le 28 juillet 2014. [Rami al-Sayed / AFP/Archives]

En prenant deux bases militaires du régime, les combattant d'Al Qaida en Syrie contrôlent la région.

 

C’est un revers important pour Bachar al-Assad. En moins de vingt-quatre heures, le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaida, s’est emparée de deux bases militaires appartenant au régime syrien. Secondé par deux groupes islamistes radicaux, le groupe jihadiste aurait réuni plus de 3 000 hommes, des tanks et des armes lourdes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Les violents combats auraient fait 31 morts chez les soldats du régime et 12 chez les assaillants.

Situées dans le nord-ouest du pays, les bases militaires de Wadi al-Deif et d’Hamidiyé étaient assiégées depuis deux ans. Situées sur une autoroute reliant deux provinces, ces deux bases sont particulièrement stratégiques puisqu’elles permettent à al-Nosra de contrôler les mouvements dans la région.

Elles pourraient également être un point de départ pour organiser un assaut plus important contre la ville d'Idleb, chef-lieu de la province et dernière ville de la région encore aux mains du régime du président Bachar al-Assad.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles