L'Australie pleure ses mort

Les forces de sécurité évacuent des otages, lundi 15 décembre 2014. [PETER PARKS / AFP]

C’est tout un pays qui a rendu hommage ce mardi aux deux victimes de la prise d’otages dans un café en plein cœur de Sydney.

 

Les habitants de la ville ont défilé toute la journée près des lieux du drame pour déposer des fleurs à la mémoire de Tori Johnson, 34 ans, le gérant du Lindt Café, et de Katrina Dawson, une avocate de 38 ans mère de trois enfants.

Selon l’archevêque de la cathédrale St Mary’s, qui les a qualifiés de «héros» lors d’une cérémonie religieuse, Tori Johnson a tenté de saisir l’arme du preneur d’otages et a été tué lorsqu’un coup est parti. Et Katrina Dawson a voulu protéger une amie enceinte. Un récit qui n’avait pas été confirmé hier par la police.

De nouveaux éléments sont aussi apparus sur l’auteur de la prise d’otages, tué lors de l’assaut des forces spéciales, Man Haron Moris. Il se trouvait en liberté sous caution malgré plusieurs faits de violences, ce qui a suscité un début de polémique sur l’efficacité de la Justice. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles