50 ans de relations conflictuelles entre Cuba et les Etats-Unis

Un taxi dans les rues de La Havane, le 28 septembre 2011 [- / AFP/Archives]

En conflit depuis un demi-siècle, les Etats-Unis et Cuba ont amorcé un rapprochement historique avec la libération mercredi de l'Américain Alan Gross, détenu depuis cinq ans à La Havane.

 

- 1961 : Washington rompt en janvier les relations diplomatiques avec La Havane après le rapprochement des révolutionnaires castristes avec l'URSS et la confiscation des biens américains. En avril, échec de la tentative de débarquement d'exilés cubains soutenu par les Etats-Unis dans la baie des Cochons.

- 1962 : le président américain John F. Kennedy décrète en février un embargo commercial contre Cuba. En octobre, crise majeure entre les Etats-Unis et l'URSS après l'installation de missiles nucléaires soviétiques sur l'île.

- 1966 : le Congrès américain vote la loi dite d'"ajustement" qui offre un droit d'asile et un visa de travail aux Cubains émigrant illégalement.

- 1977 : ouverture du Bureau des intérêts américains à La Havane sous la présidence de Jimmy Carter, qui allège l'embargo.

- 1995 : signature par Cuba et les Etats-Unis d'accords migratoires.

- 1996 : renforcement de l'embargo américain avec la loi Helms-Burton.

- 2001 : le président américain George W. Bush renforce l'embargo en limitant davantage les voyages et l'envoi d'argent sur l'île.

- 2004 : Cuba annonce la fin de ses transactions commerciales en dollars.

- 2008 : les pays d'Amérique latine réunis en sommet réclament la levée de l'embargo contre Cuba.

- 2009 : Barack Obama lève toutes les restrictions sur les voyages et l'envoi d'argent des Cubano-Américains dans l'île. Au sommet des Amériques, il dit vouloir "emmener les relations américano-cubaines dans une nouvelle direction". Des représentants américains et cubains entament en avril des discussions informelles pour tenter de relancer le dialogue. Washington propose en mai à Cuba de rouvrir leurs pourparlers sur l'immigration, suspendus en 2003. Cuba accepte. Le 3 décembre, l'Américain Alan Gross, un sous-traitant du département d'Etat, est arrêté à Cuba pour espionnage.

- 2011 : Alan Gross est condamné à 15 ans de prison pour avoir introduit du matériel de transmission satellitaire interdit dans l'île communiste. La Maison Blanche appelle Cuba à le "libérer immédiatement".

- 2012 : En visite à La Havane, le pape Benoît XVI dénonce "les mesures économiques restrictives imposées de l'extérieur", en référence à l'embargo américain.

- 2013 : Barack Obama et Raul Castro échangent une poignée de main historique pendant l'hommage rendu à Nelson Mandela à Soweto (Afrique du Sud).

- 2014 : Le 9 janvier, Cuba et les Etats-Unis reprennent leur dialogue sur la politique migratoire.

30 mai : La président de la Chambre de Commerce américaine affirme à La Havane que le moment est venu d'ouvrir un nouveau chapitre entre les deux pays.

17 oct : Le secrétaire d'Etat américain John Kerry remercie Cuba pour son aide dans la lutte internationale contre le virus Ebola. Fidel Castro propose à Washington de collaborer dans ce domaine.

3 déc : Washington conditionne une détente avec Cuba à la libération de Gross.

17 déc : Alan Gross est libéré pour des raisons humanitaires. Un espion américain, emprisonné depuis 20 ans à Cuba a été libéré en même temps en échange de trois espions cubains incarcérés aux Etats-Unis. Barack Obama annonce "un nouveau chapitre" avec Cuba, affirme que l'isolement de Cuba n'a pas fonctionné et prône une "nouvelle approche". "Nous sommes tous Américains" Raul Castro confirme le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays mais précise que la question de l'embargo reste à régler.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles