Les Etats-Unis et Cuba rétablissent leurs relations diplomatiques

Un drapeau cubain flotte à La Havane [ / AFP/Archives]

Barack Obama et Raul Castro se sont parlé au téléphone mardi. Un responsable américain a indiqué ce 17 décembre que les Etats-Unis allaient se rapprocher de Cuba en rétablissant ses relations diplomatiques avec son voisin. Les Etats-Unis vont par ailleurs alléger leurs sanctions contre Cuba.

 

Les Etats-Unis vont entamer un rapprochement "historique" avec Cuba prévoyant en particulier le rétablissement des relations diplomatiques avec le régime communiste et l'allègement des sanctions économiques imposées depuis 1962.

Le président Barack Obama a annoncé l'ouverture d'un "nouveau chapitre" avec Cuba, s'engageant à examiner avec le Congrès américain la levée de l'embargo imposé depuis un demi-siècle par les Etats-Unis à l'île communiste.

"L'isolement de Cuba n'a pas fonctionné", a déclaré le président américain lors d'une allocution historique depuis la Maison Blanche, prônant une "nouvelle approche" et déclarant en espagnol, "Todos somos americanos", "Nous sommes tous Américains".

Le président cubain Raul Castro a annoncé que lui et son homologue américain Barack Obama s'étaient "mis d'accord sur le rétablissement des relations diplomatiques" entre leurs deux pays, mais que "cela ne veut pas dire que le (problème) principal, l'embargo économique, ait été résolu", a-t-il ajouté dans une allocution diffusée par les médias d'Etat.

Les Etats-Unis et Cuba, séparés seulement par les 150 km du détroit de Floride, n'ont plus de relations diplomatiques officielles depuis 1961. 

 

Le pape François comme intermédiaire

Le pape François et le Vatican ont joué un rôle d'intermédiaire essentiel dans ce rapprochement. Selon un haut responsable américain, le pape a lancé un appel personnel à Barack Obama, dans une lettre "cet été", et séparément à Raul Castro. Le Vatican a accueilli des délégations des deux pays pour finaliser le rapprochement, a expliqué ce responsable.

Plus tôt dans la journée, un responsable américain avait annoncé la libération pour des raisons humanitaires de l'Américain Alan Gross après cinq ans de prison à Cuba. Il a été "échangé" contre la libération de trois Cubains condamnés en 2001 aux Etats-Unis pour espionnage. Au total Cuba pourrait libérer 53 prisonniers politiques.

Lors de l'hommage de la commuauté internationale à Nelson Mandela en décembre 2013, Barack Obama avait surpris le monde entier en serrant la main de Raul Castro, le président de Cuba.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles