Cuba et les Etats-Unis amorcent une nouvelle ère dans leurs relations

[ / AFP/Archives]

Le président américain et le dirigeant cubain ont parlé hier d’une seule voix, pour la première fois depuis plus d’un demi-siècle.

 

Barack Obama et Raul Castro se sont exprimés hier soir, à la même heure, pour annoncer le rétablissement des relations diplomatiques entre leurs deux pays.

Le président américain a ainsi annoncé qu’il demanderait au Congrès de lever l’embargo sur Cuba. «Nous commençons un nouveau chapitre entre les nations des Amériques», a-t-il déclaré. 
 
Ces interventions mettent fin à un conflit amorcé en 1962 lorsque l’administration du président John F. Kennedy avait mis en place un embargo sur Cuba. Il s’agissait alors de punir La Havane pour son rapprochement avec l’Union Soviétique. 
 
 
Le Pape François en intermédiaire
 
Cette avancée historique avait été précédé par la libération dans la journée de l’Américain Alan Gross, détenu depuis cinq ans à Cuba, en échange de trois prisonniers cubains. Barack Obama a également remercié le Pape François pour son rôle dans cette normalisation. 
 
Le Souverain Pontife a envoyé cet été deux lettres à Barack Obama et à Raul Castro, pour les appeler à un rapprochement. Et le Vatican a ensuite accueilli des délégations des deux pays pour finaliser les discussions.
 
C’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre pour les deux pays, qui tournent définitivement la page de la guerre froide. Symbole majeur de ce changement, une ambassade américaine ouvrira dans les prochains mois à La Havane
 
 
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles