Ukraine : cinq soldats tués malgré la trêve

Des soldats ukrainiens dans la région de Lougansk, le 1er décembre 2014.[ANATOLII STEPANOV]

Cinq soldats ukrainiens ont été tués dans l'Est séparatiste prorusse du pays au cours des dernières 24 heures en dépit de la trêve et à l'approche de pourparlers de paix cruciaux, a annoncé vendredi le porte-parole militaire ukrainien.

 

Il s'agit du bilan journalier le plus lourd pour l'armée ukrainienne depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu du 9 décembre. 

"Cinq militaires ont été tués et sept blessés en 24 heures", a annoncé Andriï Lyssenko au cours d'une conférence de presse sans plus de précisions. 

Ce regain de violence est intervenu à quelques heures d'une visio-conférence entre Kiev et les rebelles, destinée à fixer une date pour la poursuite de pourparlers de paix, et avant une visite à Kiev du chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier. Ce dernier doit s'entretenir avec le président Petro Porochenko et le Premier ministre Arseni Iatseniouk

"Une conférence Skype aura lieu vendredi dans l'après-midi au cours de laquelle doit être fixée la date de la rencontre de Minsk" entre le Groupe de contact composé de représentants de Kiev, de Moscou et de l'OSCE et les rebelles, a déclaré à l'AFP Denis Pouchiline, responsable séparatiste en charge de ces pourparlers. 

Alors que le président Petro Porochenko a dit espérer mercredi organiser la rencontre de Minsk dimanche, M. Pouchiline a évoqué lundi comme date optimale. "Nous proposons le 22 décembre, c'est une des dates optimales du point de vue technique", a-t-il souligné. 

La rencontre à Minsk, capitale bélarusse où ont été signés le 5 septembre les accords de paix pour l'est de l'Ukraine, a pour but de chercher une solution politique au conflit qui a fait plus de 4.700 morts depuis la mi-avril. 

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles