Florence : le patrimoine culturel en danger

Le David de Michel-Ange en restauration, le 15 septembre 2003 à la Galleria dell'Accademia à Florence, en Italie [Patrick Hertzog / AFP/Archives]

Touchée par des séismes depuis plusieurs jours, Florence craint pour ses trésors culturels tels que le "David" de Michel-Ange.

 

Le berceau de la Renaissance italienne est en danger, et des milliers d’oeuvres d’art avec lui. Depuis jeudi dernier, la région de Florence est soumise à plusieurs dizaines de petits séismes, plus de 250 en trois jours, dont une quinzaines d'une magnitude supérieure à 3.

Si aucune victime ni aucun dégât majeur n’ont été recensés, la ville craint pour son patrimoine architectural et culturel.

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Florence regorge de palais, de ponts, ou d’églises qui font sa renommée dans le monde entier. Mais les autorités s’inquiètent surtout pour le célèbre "David" de Michel-Ange, exposé dans la Galerie de l'Académie.

Ce chef-d'oeuvre en marbre menaçait déjà de s'écrouler au printemps en raison de "micro-fractures" dans les jambes. Pour éviter ce drame culturel, le ministre de la Culture italien Dario Franceschini, a annoncé samedi une enveloppe de 200 000 euros destinée à fournir à la statue un socle anti-sismique la protégeant de toute vibration. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles