Présidentielle en Tunisie : un scrutin historique

Près de 5,3 millions d'électeurs sont appelés aux urnes en Tunisie[FADEL SENNA / AFP]

Près de 5,3 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour la présidentielle en Tunisie. Béji Caïd Essebdi a dans la soirée revendiqué la victoire.Un résultat qui serait confirmé selon les premières estimations.

 

Le pays achève ce dimanche sa transition démocratique. Près de quatre ans après le printemps arabe, qui a vu la chute du régime de Ben Ali, 5,3 millions de Tunisiens étaient appelés aux urnes pour désigner le premier chef d'Etat tunisien élu librement depuis l'indépendance en 1956.

Pour ce scrutin historique, les électeurs devaient choisir entre le président sortant, Moncef Marzouki, 69 ans, et le favori des sondages Béji Caïd Essebsi, 88 ans et chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès.

Déjà victorieux aux législatives d'octobre, et en tête à l’issue du premier tour, Essebsi, qui a revendiqué la victoire, pourrait néanmoins pâtir de son passé puisqu’il a déjà été ministre sous le premier président tunisien Habib Bourguiba, puis président du Parlement sous Ben Ali.

Quel que soit le résultat, annoncé au plus tard le 24 décembre et au plus tôt dès dimanche, le nouveau président tunisien élu pour cinq ans aura pour mission de rétablir la sécurité dans la pays. Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, deux personnalités politiques, ont notamment été tués dans des attaques revendiquées par les jihadistes. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles