Top 10 des polémiques en 2014

La parution du livre de Valérie Trierweiler est certainement l'une des plus grosses polémiques de l'année.

La fin de 2014 signe le temps des rétrospectives et des divers classements en lien avec l'actualité des douze derniers mois. Voici les dix polémiques de l'année qui vient de s'écouler.

 

1 - Merci pour ce moment : En dévoilant tous les détails de la vie privée du président de la République au moment où elle vivait avec lui, Valérie Trierweiler, ancienne compagne de François Hollande a provoqué un véritable tollé. Entre les allusions peu flatteuses au chef de l'Etat et les supposées révélations sur sa véritable nature, "Merci pour ce moment" a fait un véritable carton avec un tirage à plus de 750.000 exemplaires.

 

2 - Zemmour : Les propos sur la "déportation des musulmans" que l'on prête à Eric Zemmour a été la polémique de la fin d'année, choquant l'opinion. Et les détracteurs du polémiste ont fini par avoir sa tête puisque qu'il a été évincé d'i>Télé et désavoué par RTL.

 

3 - Sivens : Une violente polémique a éclaté fin octobre dernier entre une partie de l'opinion et le gouvernement après la mort de Rémi Fraisse lors d'une manifestation sur le site du barrage Sivens (Tarn), notamment en raison des circonstances troubles du décès du militant anti-barrage de 21 ans, tué par une grenade lancée par la police. Plusieurs manifestations se sont enchainées en France.

 

4 - Jeunesse : En début d'année, ce sont les livres destinés à la jeunesse qui ont été au coeur du débat. Traitant de sexualité, de genre, d'homoparentalité ou d'unions gay, ils ont vivement été contestés par une frange de l'opinion.

 

5 - Art : A l'occasion de la Foire internationale d'art contemporain, une oeuvre de l'Américain Steve McCarthy a été installée place Vendôme à Paris. Une pièce controversée, la forme de celle-ci rappelant celle d'un sextoy. L'oeuvre a finalement été crévée et n'a pas été réinstallée, de nombreuses voix s'étant opposées à sa présence dans l'espace public.

 

6 - Marseillaise : Le 10 mai dernier, Christiane Taubira, ministre de la Justice, s'abstenait de chanter la Marseillaise lors des commémorations de l'abolition de l'esclavage. Un refus qui a fait grand bruit.

 

7 - Racisme : "L’avantage du joueur je dirais typique africain, c’est qu’il est pas cher quand on le prend, c'est un joueur qui est prêt au combat généralement, et qui est toujours qualifié de puissant sur un terrain. Mais le foot ce n’est pas que ça, mais aussi de la technique, de l’intelligence de la discipline. Il faut de tout." Et Willy Sgnol déclencha la polémique.

 

8 - Grillages : En faisant condamner mercredi 24 décembre, veille de Noël, neuf bancs publics par un grillage, la mairie UMP d’Angoulême a provoqué de nombreuses réactions  sur les réseaux sociaux et chez les politiques.

 

9 - Qatargate : Depuis la désignation du Qatar comme pays hôte pour le Mondial de foot 2022, la polémique n'a cessé d'enfler sur les conditions d'attribution de la prestigieuse compétition. Une enquête menée par le Sunday Times en a remis une couche en juin dernier en affirmant que des pots de vin avaient été distribués.

 

10 - Modiano :Invitée sur le plateau de Maïtena Biraben, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a été incapable de citer la moindre œuvre de Patrick Modiano, récent lauréat du prix Nobel de littérature. Un oubli mal-vu par certains.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles