Rebondissement dans le scandale aérien des noix d'apéritif

La fille du patron de la compagnie aérienne Korean Air avait exigé que l'avion fasse demi-tour pour un apéritif mal-servi. [AFP/Archives]

Le ministère des Transports de la Corée du Sud a annoncé lundi qu'il allait sanctionner huit de ses responsables après leur enquête estimée partiale sur le désormais célèbre esclandre de l'héritière de Korean Air (KAL), mécontente d'un apéritif servi à bord d'un avion de la compagnie.

 

Insatisfaite de la façon dont lui avaient été offertes des noix de macadamia par le chef de cabine, Cho Hyun-Ah l'avait fait débarquer du vol New York-Séoul le 5 décembre et contraint, selon lui, à s'agenouiller pour s'excuser.

La quadragénaire, cadre dirigeante de la compagnie aérienne, avait démissionné et présenté des excuses publiques face au tollé suscité par l'affaire dans l'opinion publique.

L'enquête sur l'incident a manqué d'équité, du fait de la présence d'un représentant de Korean Air aux auditions des témoins, qui ont pu se sentir intimidés, a indiqué lundi Shin Un-Chul, un responsable du ministère sud-coréen des Transports."Nous avons découvert des atteintes à l'équité en raison d'une enquête mal conduite", a précisé Shin Un-Chul dans une conférence de presse.

 

Faux témoignages ?

Quatre des enquêteurs du ministère recevront donc un avertissement et les quatre autres comparaîtront devant une commission disciplinaire qui pourra décider de leur renvoi de leur poste. Dans cette affaire, la justice tente de savoir si Mme Cho a commis des infractions au code de l'aviation civile.

La justice cherche aussi à déterminer si la compagnie aérienne a tenté de couvrir l'héritière en produisant des faux témoignages. Un responsable du ministère des Transports a déjà été arrêté pour avoir transmis des éléments de l'enquête à des cadres de KAL.

La compagnie s'expose à une interdiction provisoire de vol, jusqu'à un mois, probablement sur la liaison New York-Séoul, ou à une amende de deux millions de dollars. Cet incident a fait scandale en Corée du Sud,où le comportement arrogant des plus riches est largement dénoncé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles