L'attaque de Charlie Hebdo condamnée dans le monde entier

Le Premier ministre britannique David Cameron quitte le 10 Downing Street, le 29 août 2013 à Londres [Leon Neal / AFP]

Les chefs d'Etat du monde entier ont immédiatement réagi au sanglant attentat du siège de Charlie Hebdo qui a fait au moins 12 morts mercredi.

 

"Les meurtres commis à Paris sont révoltants. Nous nous tenons aux côtés du peuple français dans le combat contre le terrorisme et pour la défense de la liberté de la presse", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron sur son compte Twitter.

 

 

Quelques minutes plus tard, il a ouvert la session de questions devant le Parlement britannique en appelant à l'union avec la France face au terrorisme et pour la démocratie.

Partout chez nos voisins européens les déclarations d'indignation et de solidarité se sont succédées. Angela Merkel, la chancelière allemande a condamné un "attentat abominable". "Nous recevons avec horreur les nouvelles de l'acte terroriste vil et lâche perpétré aujourd'hui contre le siège de l'hebdomadaire français Charlie Hebdo à Paris", a déclaré le gouvernement espagnol dans un communiqué.

"Je suis profondément choqué par l'attaque brutale et inhumaine qui a frappé les locaux de Charlie Hebdo. C'est un acte intolérable, une barbarie qui nous interpelle tous en tant qu'êtres humains et Européens", a réagi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans un communiqué.

Le Vatican a condamné "la double violence" de l'attentat contre le siège du journal Charlie Hebdo à Paris, à la fois contre les personnes et contre la liberté de la presse.

 

Aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, "toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont été tués ou blessés dans cette attaque, a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama, sur la chaîne MSNBC. Les Etats-Unis sont prêts à collaborer avec les Français pour les aider à mener l'enquête", a-t-il ajouté.

Le Kremlin "dénonce fermement le terrorisme" après l'attentat à Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles