Centrafrique : une Française enlevée

Des habitants de Bangui, dont des miliciens chrétiens anti-balaka, fêtent le départ de soldats tchadiens, le 4 avril 2014 [Miguel Medina / AFP/Archives]

Une Française de 67 ans a été enlevée à Bangui, en Centrafrique. Une autre personne a également été enlevée.

 

L'information a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères plus tard dans la soirée.

"La France déplore cet acte contraire au droit humanitaire et appelle les responsables à libérer au plus tôt" cette femme, a ajouté le ministère français des Affaires étrangères, précisant que l'ambassade de France à Bangui "est en contact permanent avec l'archevêché de la capitale centrafricaine qui a entamé des discussions avec les ravisseurs".

Elle devrait servir de monnaie d’échange. Cette Française de 67 ans, membre de l'ONG "International Rescue Committee", a été enlevée lundi à Bangui, capitale de la République centrafricaine.

Si ce rapt n’a pas été formellement revendiqué, il serait l’oeuvre des milices chrétiennes anti-balakas.

Ces dernières réclamaient lundi la libération du "général Andjilo", un de leurs chefs arrêté samedi par la force de l'ONU (Minusca).

Accusé notamment d’avoir mené des massacres de musulmans en décembre 2013, Andjilo avait fui la capitale pour échapper aux autorités. Depuis son arrestation, la tension est montée d’un cran dans le pays.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles