Charlie Hebdo : Anonymous pirate un site gouvernemental au Sénégal

Capture d'écran du site internet de l'Agence de l'informatique de l'Etat sénégalaise piraté le 18 janvier.

Suite à l'interdiction de publication du journal satirique Charlie Hebdo au Sénégal, un site du gouvernement du pays a été piraté le 18 janvier. L'attaque a été revendiquée par les Anonymous.

 

"Vous avez voulu interdire la caricature de la une de Charlie Hebdo ? Mauvais choix", pouvait-on lire sur le site internet de l'Agence de l'informatique de l'Etat (www.adie.sn). A la place, la caricature du prophète Mahomet du journal et un hommage aux 17 victimes des attentats terroristes à Paris s'affichait tout l'après-midi sur la page d'accueil du site gouvernemental sénégalais dimanche .

Le site officiel a subit une attaque dite de "défacement", une technique qui consiste à changer la page d'accueil pour y diffuser un message revendicatif. Le piratage a été signé "#OpC", en référence à l'opération Charlie Hebdo lancée par Anonymous le lendemain de l'attaque terroriste dans les locaux du journal le 7 janvier.

Condamnant l'attentat, les hackers avaient rappelé leur combat pour la défense des libertés : "Attaquer la liberté d’expression, c’est attaquer Anonymous. Nous ne le permettons pas" promettant de contre-attaquer.

 

Charlie Hebdo interdit au Sénégal

Dans un communiqué, l'agence officielle sénégalaise a reconnu avoir été victime "d'une série d'attaques" sur son site web, qui a été rétabli quelques heures plus tard dans la soirée. 

La publication des journaux Charlie Hebdo et Libération du 14 janvier, publiant en une la caricature du prophète Mahomet, a été interdite par le président sénégalais Macky Sall.

Les caricatures du journal satirique ont provoqué la colère de nombreux manifestants au Sénégal et dans plusieurs pays musulmans. Vendredi, des milliers de personnes se sont rassemblés devant l'ambassade de France à Dakar et dans le reste du pays pour protester contre les dessins "blasphématoires" de l'hebdomadaire. 

capture_adie.jpg

Capture d'écran du site internet piraté de l'Agence de l'informatique de l'Etat sénégalaise. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles