Des crises en toile de fond à Davos

Les participants se pencheront sur la montée de la menace jihadiste, le conflit en Ukraine et la chute des prix du baril de pétrole.[FABRICE COFFRINI / AFP]

2 500 chefs d’Etat et de gouvernement, dirigeants d’entreprise et industriels, en provenance de 140 pays, se réunissent depuis mercredi dans la station de sports d’hiver suisse de Davos.

 

Choisi par l’organisateur de l’événement, Klaus Schwab, le thème sera cette année "le nouveau contexte mondial"

Les dossiers sur lesquels se pencheront les participants iront de la montée de la menace jihadiste au conflit en Ukraine, en passant par la chute des prix du baril de pétrole.

François Hollande, qui fera le déplacement à Davos pour la première fois depuis le début de sa présidence, devait au départ concentrer son intervention sur les questions environnementales, dans la perspective de la conférence Paris Climat organisée en décembre.

Mais l’actualité l’a contraint à revoir sa copie : "Mon message sera de dire que la responsabilité est globale à l’égard des menaces terroriste et climatique", a-t-il expliqué.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles