Crash AirAsia : de nouveaux corps repêchés

Des plongeurs ont repêché vendredi quatre nouveaux corps en mer de Java et finalement atteint le fuselage de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 décembre en Indonésie, a indiqué un responsable des opérations.[/AFP]

Des plongeurs ont repêché vendredi quatre nouveaux corps en mer de Java et finalement atteint le fuselage de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 décembre en Indonésie, a indiqué un responsable des opérations.
 

L'Airbus A320-200 avait disparu des écrans radars une demi-heure environ après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour, avec 162 personnes à son bord."Des plongeurs ont atteint le fuselage mais n'ont pas pu pénétrer à l'intérieur en raison de la présence de nombreux câbles et débris", a précisé à l'AFP S.B. Supriyadi, responsable de l'Agence de recherches et de secours.

Quatre corps qui se trouvaient parmi les débris ont été repêchés, mais le mauvais temps en fin de journée a empêché les plongeurs de vérifier si d'autres victimes se trouvaient à l'intérieur du fuselage, a-t-il ajouté.

Au total, 63 corps ont été repêchés jusqu'ici, a encore dit M. Supriyadi à Pangkalan Bun, ville dotée d'un aéroport la plus proche de la zone de recherches au large de l'île de Bornéo.Le fuselage de l'avion avait été repéré au fond de la mer la semaine dernière par un bateau de guerre, après d'intenses recherches dans les eaux peu profondes de la mer de Java.

Les boîtes noires -- l'enregistreur de vol contenant les conversations entre les pilotes et avec le contrôle aérien (enregistreur phonique), et le second enregistreur avec les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, régime des moteurs, etc.) -- ont déjà été repêchées et sont actuellement analysées par les enquêteurs qui doivent présenter un rapport préliminaire le 28 janvier.

Le ministre indonésien des Transports, Ignasisus Jonan, avait révélé mardi en citant des données radar que l'avion de la compagnie malaisienne avait effectué une ascension trop rapide avant de décrocher et s'abîmer en mer. L'Airbus était confronté à de très mauvaises conditions météo.

 

Vous aimerez aussi

Aviation Boieng 737 MAX 8 : le correctif du système anti-décrochage MCAS est prêt
Photo publiée le 8 juin 2009 montrant des débris de l'avion récupérés après le crash du Rio Paris dans l'Atlantique  [HO / BRAZILIAN NAVY/AFP/Archives]
Aviation Crash du Rio-Paris en 2009 : fin de l'enquête judiciaire
«Nous suspendons la livraison des 737 MAX jusqu'à ce que nous trouvions une solution», a déclaré un porte-parole.
Aéronautique Boeing suspend les livraisons des 737 MAX mais continue leur production

Ailleurs sur le web

Derniers articles