AirAsia : le pilote français était aux commandes

La famille de Remy Plesel a porté plainte contre la compagnie Air Asia.[©LaurentFievet/AFP]

Le 28 décembre dernier, un Airbus A320-200 d’AirAsia s’abimait en mer avec 162 personnes à son bord après avoir décroché. L’analyse des boîtes noires a révélé que le co-pilote français était alors aux commandes de l'appareil.

 

Jeudi, le Comité national indonésien de sécurité des transports a révélé que le copilote français Rémi Plesel était aux commandes de l'avion lorsque celui-ci a décroché, à la place du commandant de bord indonésien Iriyanto, un ex-pilote de l'armée de l'air expérimenté.

Une information acquise sur la base des données des boîtes noires récupérées dans l'épave de l'appareil. Leurs analyses ont permis aux enquêteurs de transmettre un rapport préliminaire à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), obligatoire 30 jours après la date de l'accident.

 

Une brusque ascension avant que l'appareil ne décroche

Le rapport avance un scénario "assez clair" de la catastrophe. Les mauvaises conditions météorologiques ont conduit le commandant de bord à demander de voler plus haut. Le pilote a alors procédé à une brusque ascension avant que l'appareil ne décroche. En l'espace de 30 secondes, l'avion est passé de 32.000 pieds (9.700 mètres) à 37.400 pieds (11.400 mètres), avant de chuter pendant trois minutes. 

Les enquêteurs ont indiqué que le rapport final serait achevé dans sept ou huit mois. Pour l’instant la Commission a dévoilé que l’appareil était en bon état avant l’accident et que l’équipage était en règle.

Seuls 72 corps ont été repêchés jusqu'ici. Des recherches limitées se poursuivent pour tenter de retrouver les autres, mais l'armée indonésienne a mis fin à ses opérations, après avoir échoué à remonter le fuselage gisant au fond de la mer.

Remy Plesel, était un ancien ingénieur pilote depuis quatre ans. Le 20 janvier dernier, la famille du français a réclamé qu’un juge d’instruction français soit désigné pour avoir accès aux dossiers. Elle a aussi porté plainte contre la compagnie pour mise en danger de la vie d’autrui.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles