Ukraine : une escalade inquiétante

Des combattants pro-russes près d'un char.[Francisco Leong / AFP]

De nouveaux combat meurtriers font craindre une escalade du conflit dans l'est de l'Ukraine.

 

Le processus de paix est bel et bien au point mort. Depuis samedi, et l’échec des négociations pour obtenir un cessez-le-feu, une cinquantaine de personnes dont près de la moitié de civils ont été tuées dans l’est de l’Ukraine.

Les forces de Kiev ont affronté les séparatistes pro-russes dans leurs bastions de Lougansk et de Donetsk, mais également dans la ville stratégique de Debaltseve, pour le moment aux mains des autorités ukrainiennes.

 

Appel au cessez-le-feu

Face à cette escalade de violence, Paris et Berlin ont appelé à un cessez-le-feu immédiat. L’OTAN et les États-Unis ont quant à eux évoqué une nouvelle fois la possibilité de livrer des armes à Kiev.

Alexandre Zakhartchenko, le dirigeant de la république séparatiste de Donetsk, a répondu lundi en affichant son intention "de mobiliser jusqu’à 100 000 hommes" supplémentaires. Des hommes qui pourraient être des russes enrôlés de force.

 

Visite de Merkel à la Maison Blanche

La dégradation du conflit Ukrainien devrait être au coeur de la visite d’Angela Merkel à la Maison Blanche, prévue pour le 9 février.

Quelques jours plus tôt, c’est le chef de la diplomatie américaine John Kerry qui se rendra à Kiev pour apporter "un soutien sans failles" au régime. 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles