Une ONG dénonce la professionnalisation forcée d'appelés russes

Des combattants prorusses près d'un char.[Francisco Leong / AFP]

Plusieurs appelés russes ont été forcés ces derniers mois de signer des contrats pour devenir des soldats professionnels, a affirmé lundi à l'AFP une ONG russe de défense des droits de l'Homme, disant craindre que cela ne facilite leur envoi en Ukraine où Moscou est accusé par Kiev et les Occidentaux de soutenir les séparatistes prorusses.

 

Une vingtaine de plaintes ont été reçues depuis décembre émanant de parents de conscrits russes qui se sont vus obligés de signer de tels contrats, a déclaré à l'AFP Ella Poliakova, présidente du Comité des mères de soldats à Saint-Pétersbourg.

"Mon fils a été forcé de signer un contrat de soldat professionnel", "On l'insulte, on l'humilie pour qu'il signe", peut-on lire dans ces plaintes dont la plupart sont anonymes, selon Mme Poliakova.

Plusieurs parents disent que leurs fils doivent désormais être envoyés dans la région de Rostov, près de la frontière ukrainienne, pour des exercices militaires, a-t-elle précisé. "Les gens ont très peur" que cela n'aboutisse à l'envoi de leurs fils en Ukraine, a-t-elle indiqué.

"Nous avons peur, car personne ne peut rien garantir", confirme à l'AFP Alexeï Oucharev, qui figure parmi les parents ayant alerté le Comité des mères de soldats de Saint-Pétersbourg.

Son fils de 20 ans a signé un contrat de soldat professionnel en décembre et doit prochainement partir dans la région de Rostov pour des exercices militaires de trois mois.

Des plaintes similaires de parents d'appelés ont également été reçues par les ONG de défense des droits des soldats en Sibérie, dans la région de Mourmansk (Grand nord russe) et à Nijni Novgorod.

Selon des ONG russes de défense des droits de l'Homme, jusqu'à 15.000 soldats russes ont été envoyés en Ukraine durant l'été dernier et des centaines ont été tuées depuis.

 

 

Aucun commentaire du ministère russe de la Défense

Selon les dernières estimations de Kiev, plus de 9.000 soldats de l'armée russe sont déployés actuellement dans l'est de l'Ukraine.

Il n'y a pas, depuis le début du conflit en Ukraine, de preuves formelles, définitives et irréfutables de la présence de contingents russes déployés en Ukraine malgré les accusations régulières des autorités ukrainiennes, de l'Otan, des États-Unis et de pays européens.

Moscou dément catégoriquement toute présence et s'est contenté de reconnaître que des "volontaires" partis à leur initiative, combattent aux côtés des rebelles ukrainiens prorusses. Des familles, qui ont enterré leurs fils ou maris soldats, ont toutefois déclaré à plusieurs reprises à la presse russe et internationale qu'ils avaient été tués en Ukraine.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles